Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 22 mai 2018

Maman a tort (Michel Bussi)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (4 Mai 2016)
543 pages
ISBN-10: 2266265849
ISBN-13: 978-2266265843
Genre: Policier
Lu le: 8 Mai 2018
Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit. Il est le seul… Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche. Le compte à rebours a commencé. Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Que les masques tombent. Qui est Malone ?

Mon avis:

            C’est la toute prochaine diffusion de la mini-série sur France 2 (le 23 Mai prochain) qui a chamboulé mon planning de lecture pour sortir « Maman a tort » de ma PAL. Encore une fois, Michel Bussi nous livre ici une super histoire avec un final en apothéose. Contrairement à « Nymphéas noirs » ou « Un avion sans elle » notamment, dans lesquels les actions s’enchaînent dés le début et où le suspense est prenant tout le long du livre, dans « Maman a tort », il est vrai qu’une première grosse partie du roman traine un peu en longueur mais devient progressivement haletant pour finir de façon flamboyant.

Points de vue/Critiques:

            Les toutes premières pages du roman donnent une bonne idée de sa première partie: quelque longueurs, beaucoup d’informations et de personnages à retenir sans véritablement avoir les quelques pièces du puzzle susceptibles de nous éclairer ou plutôt de nous mettre parfaitement en condition pour suivre et prendre le virus de l’histoire. Cela peut-être assez frustrant et décourageant puisque l’on a pas du tout l’impression d’avancer, mais connaissant l’auteur il faut garder confiance. Et pour cela, le personnage du petit Malone est là pour nous faire accrocher comme il se doit à son histoire: on se prend très facilement d’affection pour ce petit garçon et nous voulons savoir qui il est vraiment et d’où il vient. 

Ce départ tout en douceur permet néanmoins d’apprécier considérablement l’évolution progressive de l’histoirele suspense et la tension montent progressivement, rendant tout le roman très addictif. Même si j’avais deviné une toute partie du mystère de Malone, cela ne reste vraiment qu’une infime partie tant les surprises se succèdent les unes aux autres et tant les informations distillées tout au long du roman sont importantes pour ce final majestueux.

La petite touche en plus c’est évidement le cadre Normand de cette nouvelle histoire qui se déroule au Havre. Pas forcément la ville Normande la plus attirante, mais Michel Bussi arrive non seulement à nous faire redécouvrir cette ville même en tant que Normands, mais en plus, il nous distille toujours de véritables petites anecdotes permettant de nous rachaîchir la mémoire ou d’en apprendre plus sur notre région. Alors merci pour cet amour et cette dévotion à la Normandie!

En bref:

            Malgré un démarrage un peu poussif et complexe, « Maman a tort » est une nouvelle histoire prenante et addictive de Michel Bussi, dont le suspense, la tension et la complexité montent de façon progressive tout le long du roman, jusqu’à arriver, une nouvelle fois, à un final tortueux et flamboyant qui ne pourra qu’étonner tant il est impossible de deviner complètement les tenants et aboutissants de l’histoire du petit Malone. 

Autour du livre:
  • Du même auteur:
    • Nymphéas noirs (<— chronique à retrouver ici)
    • Un avion sans elle (<— chronique à retrouver ici)
    • N’oublier jamais (<— chronique à retrouver ici)
    •  Gravé sur le sable (<— chronique à retrouver ici)
    • T’en souviens-tu mon Anaïs? et autres nouvelles (<— chronique à retrouver ici)

2 commentaires:

  1. J'ai toujours voulu lire ce livre mais j'ai peur de me lancer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas avoir peur (de quoi?): tu te lances et si tu n'aimes pas ou adhère pas, tant pis au moins tu auras tenté, et si tu as aimé ou adoré, tu t'en voudras juste de ne pas avoir essayer avant! ;=D

      Supprimer