Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  

 

mercredi 5 octobre 2022

Vindicta (Cédric Sire)





Nationalité de l’auteur: Française

Editions Harper Collins (19 mai 2021)

Collection Poche

789 pages

ISBN-13:‎ 979-1033909347

Genre: Thriller

Lu le: 29 Août 2022

Ma note: 18/20





L'histoire:

"On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé. "


Leur plan est sans risque. Le bijoutier ne portera pas plainte pour le vol car son argent est d’origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s’imaginent avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes.


Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d'imaginer que la planque qu'on lui a assignée fera de lui le témoin clé d'un cyclone meurtrier, dans le sillage d'un tueur glacial et méthodique que rien ne semble pouvoir arrêter. Des déserts du Moyen-Orient aux villes sombres et silencieuses du territoire français, quand la vindicte est en marche, plus rien ne peut vous sauver.


" Une traque haletante secouée de fausses pistes "


Pur instrument de torture et de mort, il n’a pas de nom, pas de visage, l'habitude de tuer et un cimetière de cadavres derrière lui. Mais dans cette affaire, pas de contrat. Cette fois-ci pour lui : c'est personnel. 

Mon avis:

        J'avais toujours vu d'excellents retours sur ce livre aussi effroyable que addictif donc j'étais quasiment certaine de répondre présente pour découvrir et apprécier ce livre. Et cela s'est avéré parfaitement juste car j'ai adoré ce livre qui fait incontestablement partie des livres qui laisse une empreinte indéniable et à long terme dans la mémoire. Avec son histoire effroyable qui vous glace le sang, l'auteur explore réellement la noirceur de l'âme humaine et nous offre parfois des scènes violentes, sanglantes et très dures. Même si j'avais deviné le dénouement, je me suis régalée avec ce roman prenant et haletant qui ne nous épargne pas!

Points de vue/Critiques:

         L'histoire se construit autour de trois fils narratifs: des meurtres horribles et abominables qui se déroulent en ville et qui semblent s'accélérer, une histoire de braquage qui tourne mal pour les malfaiteurs et des brides de souvenirs et d'événements qui ont eu lieu dans le passé, en temps de guerre en Afghanistan. On ne comprend évidemment pas tout ce qui relie ces éléments de prime abord, et il faut véritablement avancer dans l'intrigue pour commencer à voir les passerelles. Néanmoins, chaque arc est passionnant et prenant et l'on n'a pas du tout cette impression d'être perdu ou d'être dans l'incompréhension parce que les wagons ne sont pas tous accrochés. Au contraire, notre intérêt n'est que décuplé, on se retrouve suspendu au fil des pages afin d'avancer dans le déroulé des évènements et guetter des indices qui pourront nous aider à établir des liens. C'est ainsi que l'on se rend compte qu'une fois les bases posées, qui sont déjà fortes et marquantes, on est entrainé dans un rythme qui s'accélère et nous emporte dans une course contre la montre. 

        La galerie de personnages est très importante dans ce livre et ils offrent ainsi une belle palette de thématiques aussi divers que variés. Il sera alors question de violences quotidienne et ordinaire, de mesquineries, de petite délinquance, de rivalités, du quotidien des jeunes de banlieues, de la guerre et ses conséquences, au dilemme entre le sens du devoir et les convictions personnelles.

        L'assassin de ce récit est exceptionnel et toutes les facettes de sa personnalité et de ses actes sont autant fascinants qu'effroyables. Cet individu a tout pour glacer le sang et l'auteur ne ménage pas sa peine pour dépeindre la perversité et la cruauté de ce personnage. Entre la violence, la torture et l'horreur, certaines scènes sont véritablement difficiles à suivre dans leur description donc âmes sensibles, s'abstenir! Sa personnalité est assez complexe car sous ses réponses terrifiantes aux souffrances de la vie qu'il a reçu, il n'est pas difficile de déceler sa part d'humanité puisqu'il a aimé et souffert atrocement. Cette dualité dans un être aussi abjecte que complexe est ainsi assez fascinant et déconcertant. Pour son identité, l'auteur nous entraine régulièrement sur de fausses pistes mais j'ai assez rapidement concentrée mes doutes sur la bonne personne. Néanmoins, cela n'a pas gâché la saveur éclatante de ce livre, car on se régale de bout en bout!

En bref:

         "Vindicta" c'est le genre de claque que l'on se prend de temps en temps, un uppercut littéraire, qui laisse indéniablement son empreinte en mémoire en terme de thriller et d'horreur. Cédric Sire explore toute la noirceur de l'âme humaine et entre la torture, les violences et le sanglant, certaines scènes sont véritablement difficiles à suivre dans leur description donc âmes sensibles, s'abstenir! L'histoire se construit autour de trois fils narratifs dont les liens se devineront peu à peu mais je tout reste effroyable et vous glace le sang à chaque instant. La galerie de personnages est très importante dans ce livre et ils offrent ainsi une belle palette de thématiques aussi divers que variés. L'assassin de ce récit est notamment exceptionnel car sa personnalité est complexe, le rendant assez fascinant et intéressant. J'ai assez rapidement concentrée mes doutes sur son identité, mais même si j'avais deviné le dénouement, cela n'a pas gâché la saveur éclatante de ce livre. Je me suis régalée avec ce roman prenant et haletant qui ne nous épargne pas!

lundi 3 octobre 2022

Bilan de Septembre 2022

Bilan de SEPTEMBRE: 11 romans (4 266 pages) + 6 BD + 7 Mangas 


Romans:


Sortez-moi de là de Sonia Dagotor

Skidamarink de Guillaume Musso

La carte postale de Anne Berest

Frangines de Adèle Bréau

Le jeu du chuchoteur de Donato Carrisi

La lettre d’amour interdite de Lucinda Riley

L’archipel des oubliés de Nicolas Beuglet

Le démon et mademoiselle Prym de Paulo Coelho

Alice de Heidi Perks

Cinq heures vingt-heures de Agatha Christie

Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi de Mathias Malzieu


Bandes dessinées:


La page blanche

On la trouvait plutôt jolie

Les schtroumpfs et le village des filles, tome 1 : la forêt interdite

Dans la tête de Sherlock, tome 1 : l’affaire du ticket scandaleux, partie 1

Pico Bogue, tome 11 : sur le chemin

Le crime du golf


Mangas:


Une saison au zoo, tome 2

Une saison au zoo, tome 3

Une saison au zoo, tome 4

Le vieil homme et son chat, tome 5

Le vieil homme et son chat, tome 6

L’atelier des sorciers, tome 8

L’atelier des sorciers, tome 9


Challenges:


Lisons des mangas : 734 points

Challenge des 12 thèmes : 8/12

Challenge XYZ : 4/26

Challenge 120 mots pour 120 livres : 55/120

Défi Lecture 2022 : 82/100


jeudi 29 septembre 2022

Anne d'Avonlea (Lucy Maud Montgomery)




Titre original: Anne of Avonlea

Traduction: Isabelle Gadoin

Nationalité de l’auteur: Canadienne

Editions Monsieur Toussaint Louverture (18 février 2021)

344 pages

ISBN-10:‎ 2381960139

ISBN-13:‎ 978-2381960135

Genre: Jeunesse, Classique

Lu le: 26 Août 2022

Ma note: 17/20

 


Résumé/4ème de couverture:

        Avec Anne d'Avonlea, Lucy Maud Montgomery continue de déployer sous nos yeux ébahis l'univers enchanteur qu'elle a créé autour d'Anne Shirley, l'orpheline aux cheveux de feu adoptée par erreur. Entre les amis de toujours et les nouveaux venus, les idées saugrenues et le bon sens qui pointe son nez, Anne nous entraîne dans les aléas de la vie douce et enchanteresse d'un village hors du temps. Avec ses yeux gris qui brillent comme les étoiles du soir et ses cheveux roux toujours aussi mordants que son tempérament, Anne, désormais âgée de seize ans, a su gagner l'affection des habitants d'Avonlea. Alors qu'elle prend ses fonctions d'institutrice, son caractère se dévoile tout en nuances et envolées idéalistes. Elle fera de nouvelles rencontres, comme Monsieur Harrison, leur voisin à Green Gables, ou Mademoiselle Lewis, qui vit dans le Pavillon aux échos. Il y a également Paul, un élève fascinant et, à n'en pas douter, une future âme sœur, ou les jumeaux Dora et Davy qui débarquent à Green Gables histoire d'épicer le quotidien enfin paisible de Marilla. Alors qu'Anne devient une jeune femme, les péripéties de son existence nous enchantent toujours autant qu'elles nous touchent. À travers les joies et les peines qui font la trame du quotidien, le style si frais et poétique de Lucy Maud Montgomery porte la voix d'Anne dans les aventures, les rêveries et les moments de tendresse. Après Green Gables, quel plaisir de retrouver Avonlea ! 

Mon avis:

            Comment ne pas tomber sous le charme de la jeune Anne, aussi fraîche et spontanée qu'intelligente et rêveuse. C'était déjà un vrai bonheur de la connaître à travers le tome 1 qui était synonyme de découverte et d'enchantement immédiat, mais avec ce deuxième tome où la découverte n'est plus vraiment de mise, le charme et la magie opère toujours. J'ai même aimé encore plus ce tome 2 où la découverte est quand même présente puisque l'on retrouve Anne en tant que jeune fille. Elle nous fournit moins d'élucubrations et de pensées lyriques et plus de maturité. L'attachement à Anne est immédiat et très fort, c'est un déchirement de la quitter et c'est avec plein d'envie que l'on a envie de la retrouver dans la suite de ses aventures. 

Points de vue/Critiques:

             Le tome 1 mettait en scène la jeune Anne, pétillante et pleine de vie, un vrai moulin à paroles  et à l'imagination débordante. Mais ce tome 2 nous fait rencontrer la Anne un peu plus âgée, la jeune femme qui commence sa vie d'adulte en débutant son métier d'institutrice dans son ancienne école au village, après avoir abandonné l'idée ses études supérieures afin de pouvoir s'occuper et être apurés de Marilla, qui perd la vue. Ajouté à la disparition de Matthew, Anne a dû faire preuve très rapidement de beaucoup de maturité et avoir de véritables responsabilités de petite adulte sur les épaules. Avec cette évolution, il est vrai que l'on ne retrouve plus la petite fille et surtout plus ses élucubrations liées à son imagination débordante. Fini les grandes réflexions originales, poétiques et parfois aussi désopilantes que véridiques. 

            Malgré cette douce maturité acquise, la jeune fille lumineuse est toujours présente et Anne garde son charme incontestable. Mais cela la transcende et j'ai trouvé une Anne plus douce, plus posée et plus belle. On retrouve beaucoup plus son côté humain dans ce récit. Son métier d'institutrice lui va comme un gant, son investissement est aussi exemplaire que attendu. Et ses élèves le lui rendent bien. Son amitié avec Diana est elle aussi significative, puisqu'elle est aussi forte qu'avant mais trouve un certain équilibre, la rendant moins excessive. Il y a aussi les jumeaux dont Marilla a la garde et qui apportent beaucoup à l'histoire. Non seulement à travers eux, on retrouve un côte enfantin, mais ils fournissent en plus un côté maternel ou de grande sœur, donc de maturité supplémentaire à Anne. Si la petite fille, Dora, m'a paru très apathique, trop lisse et sans caractère, ne la rendant vraiment pas intéressante, au point de se poser des questions sur sa forte nonchalance, le petit garçon, Davy, est un vrai trouble-fête qui nous fait bien rire tant il offre des challenges à tout le monde et qu'il fait penser à Anne! Et puis, il y a la rencontre avec Miss Lavendar, une vieille fille excentrique qui assume son statut et qui est la copie conforme de Anne mais en version plus âgée. Son histoire est touchante et elle apporte une touche de romance parfaite à l'équilibre de ce récit. Toutes deux apportent un grain de folie, une jolie touche de pétillant, dans une version adulte mais tout aussi joyeuse et lumineuse.

            L'histoire de ce tome 2 est donc un parfait équilibre entre les caractéristiques propres de Anne qui font d'elle un être à part, attachant, intelligente et terriblement lumineux, et la suite logique du temps qui passe. Nous avons gagné une Anne plus tendre au côté humain davantage mis en lumière alors qu'elle est en passe de devenir adulte et qu'elle emprunte le chemin de la maturité. L'autrice a donc réussi à se renouveler et faire avancer l'histoire de base et les personnages, en introduisant de nouvelles choses qui apportent la touche de fantaisie, mais tout en conservant ce qui fait les lettres de noblesse de l'univers et de Anne.  

En bref:

             La suite des aventures de Anne nous fait replonger avec bonheur et délice dans cette ambiance douce et poétique que l'on a découvert dans le premier tome. Mais si ce dernier nous faisait découvrir une petite fille lumineuse et pétillante à l'imagination débordante, ce deuxième tome nous la fait découvrir en tant que jeune fille beaucoup plus mature.  Nous faisons la connaissance d'une Anne plus tendre au côté humain davantage mis en lumière, à travers son métier et l'arrivée de nouveaux personnages, alors qu'elle est en passe de devenir adulte. Mais elle conserve son âme d'enfant, sa fraîcheur et son spontanéité qui la rende tout aussi attachante. Avec moins de passages dédiés à sa folle imagination qui la faisait partir dans des dérives aussi drôles que poétiques, j'ai davantage préféré la suivre dans ce récit que dans le premier. L'autrice a donc réussi à se renouveler et faire avancer l'histoire de base et les personnages, en introduisant de nouvelles choses qui apportent la touche de fantaisie, mais tout en conservant ce qui fait les lettres de noblesse de l'univers et de Anne.

mercredi 28 septembre 2022

Réveille-toi! (François-Xavier Dillard)




Nationalité de l’auteur: Française

Editions Pocket (13 juin 2019)

Collection Thriller

numéro 17600

361 pages

ISBN-10:‎ 2266295632

ISBN-13:‎ 978-2266295635

Genre: Thriller

Lu le: 22 Août 2022

Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

L'Inconscient. Depuis qu'on lui a greffé ce nouveau cœur, Basile ne veut plus dormir. Chacune de ses nuits est un cauchemar aux allures de réalité. La Science. Prodige de l'informatique, Paul a développé pour la Crim un programme hors du commun. Il suffit d'y rentrer les données d'une affaire pour voir apparaître, sur l'écran, le portrait-robot du coupable. La Psychiatrie. Mentaliste, Nicolas peut lire en vous comme dans un livre ouvert. À eux trois, ils peuvent stopper l'horreur – cette hécatombe de jeunes femmes, toujours plus jolies, qui ensanglante Paris. À eux trois, et pas un de moins...  

Mon avis:

        Je me régale toujours avec un livre de François-Xavier Dillard car le suspense est présent du début à la fin, la tension monte crescendo jusqu'à l'apothéose finale et la plume est tellement fluide que tout est réuni pour avoir un roman addictif qu'il est difficile de lâcher. J'ai d'ailleurs été tellement prise par cette histoire et elle glace tellement le sang tant certaines horreurs et scènes sont difficiles que j'en ai fait des cauchemars! Le final ne m'a pas autant retourner le cerveau que d'autres livres de l'auteur, mais tout est suffisamment bien construit pour que l'on soit pris au jeu et que l'on se fasse avoir. 

Points de vue/Critiques:

        Comme à son habitude, on retrouve un roman chorale, ayant donc une alternance de points de vue de différents personnages. Si cette méthode est parfaite pour aiguiller notre curiosité et faire en sorte que l'on se retrouve vite addict à l'histoire, il faut tout de même un certain temps et un nombre important de pages lues pour que l'on commence à bien identifier les personnages principaux des victimes et bourreaux et pour que l'on essaye d'établir des liens entre chacun. Cela est un peu déstabilisant au départ car il faut bien avancer dans sa lecture pour avoir ce sentiment de fondations établies. Et comme on suit trois hommes, il faut être assez concentré pour les imaginer et les distinguer.

            Un rythme est donc à trouver en commençant cette lecture et c'est progressivement un puzzle qui prend forme. L'auteur nous donne les pièces avec les différents protagonistes et c'est à nous d'essayer d'assembler cet amalgame, d'échafauder des hypothèses et d'établir des liens. Et l'auteur ne nous facilite pas la tâche car l'intrigue nous fait naviguer dans des sphères parfois difficilement soutenables parce que côté crimes on est servi entre viols, séquestration, tortures, sévices, démembrements et kidnapping. Tout est donc réuni pour, à la fois nous faire réfléchir à l'élaboration d'un tel stratagème mais en même temps, on est tellement pris par l'addiction de l'histoire et les horreurs décrites qui nous imposent une certaine distance à respecter pour notre bien-être personnel, que l'on progresse très rapidement mais en faisant un pas en arrière à chaque pas avancé dans la fourmilière. 

            En alternant les perspectives et les différentes ambiance, c'est comme cela que l'on est baladait jusqu'à la fin. Et puis dans ce thriller, on peut retrouver divers aspects littéraires qui se côtoient entre le fantastique, le psychologique, l'horreur et la science-fiction. 

En bref:

         "Réveille-toi" n'est pas prêt de vous endormir car tout est une nouvelle fois réuni pour rendre cette histoire addictive. L'alternance des points de vue des différents personnages aiguille déjà notre curiosité afin de dissocier dans quelle catégorie ils se situent et afin d'essayer d'établir des liens entre eux. Et puis entre toutes les pièces de puzzles qui nous sont données, on essaye d'assembler cet amalgame, d'échafauder des hypothèses et de trouver des réponses. Et l'auteur ne nous facilite pas la tâche car l'intrigue nous fait naviguer dans des sphères parfois difficilement soutenables parce que côté crimes on est servi. Entre effroi face à ces horreurs qui imposent un certain recul et l'envie de dénouer les ficelles, la tension monte crescendo jusqu'à l'apothéose finale. L'histoire glace le sang tout le long du récit qui côtoie divers aspects littéraires le fantastique, le psychologique, l'horreur et la science-fiction. Accrochez-vous bien avec ce livre qui est un vrai page-turner cauchemardesque!

lundi 26 septembre 2022

Le pays des contes, tome 4: au-delà des royaumes (Chris Colfer)



Titre original: The Land Of Stories, book 4: Beyond the Kingdoms

Traduction: Cyril Laumonier

Nationalité de l’auteur: Américaine

Editions Michel Lafon (8 juin 2017)

Collection Poche

394 pages

ISBN-13:‎ 979-1022402354

Genre: Jeunesse

Lu le: 21 Août 2022

Ma note: 16/20


 

Résumé/4ème de couverture:

Alex et Conner n'ont pas une famille ordinaire : leur grand-mère n'est autre que la Marraine la Bonne Fée. Grâce au grimoire qu'elle leur a offert, ils ont découvert le Pays des contes, un monde magique où les histoires de notre enfance cachent une réalité... bien plus explosive qu'on ne l'aurait cru ! 

Depuis la disparition de la Bonne Fée, Alex a repris son rôle à la tête du Conseil. Mais sa seule obsession est de retrouver l'Homme masqué qui sème le chaos dans le Pays des contes. Aidée de son jumeau Conner ainsi que de Boucle d'or, Jack, Rouge et la Mère l'Oie, elle se lance dans une véritable traque pour retrouver son ennemi. Mais ses pouvoirs lui échappent de plus en plus et le plan de l'Homme masqué est tout bonnement machiavélique. Il possède en effet une potion capable de changer le moindre livre en un portail vers son univers... et il compte y recruter les pires méchants de la littérature pour s'emparer du Pays des contes. 

Une course contre la montre s'engage alors au travers du pays d'Oz, du Pays imaginaire, du Pays des merveilles et au-delà encore. Alex et Conner pourront-ils rattraper l'Homme masqué avant qu'il ne soit trop tard ? Et comment surmonteront-ils la révélation de sa véritable identité ?

Mon avis:

        "Le pays des contes" est une série jeunesse, que j'apprécie beaucoup et dont je me délecte d'un tome à chaque vacances, certaine de passer un très bon moment.  Certes jeunesse mais pas enfantine, cette saga nous fait replonger avec bonheur dans l'univers des contes de fées, avec tous les personnages que l'on connaît mais totalement à l'opposé de l'image que l'on nous a donné et que l'on se fait d'eux, et cela dans un seul et même monde et royaume. Ce quatrième opus regorge également d'actions et de rebondissements dans l'intrigue dont les enjeux sont importants et ne cessent d'évoluer pour avoir un certain renouvellement, évitant l'essoufflement et la lassitude. On ne s'ennuie pas une seconde et on a l'agréable surprise de rencontrer de tout nouveaux personnages.

Points de vue/Critiques:

         Arrivé à ce quatrième tome, il est vrai que l'on a pris l'habitude de voir sous un autre jour tous les personnages des contes de fées réunis dans un même monde et royaume. Il y a eu les guerres de territoires etc, qui nous font arriver à un monde stable dans lequel il est maintenant question  de mariages. L'intrigue évolue donc maintenant de plus en plus vers la vie d'Alex et de Conner, leurs pouvoirs, leurs capacités, et leur destin lié à celui de la magie en général. J'ai retrouvé peut-être un peu moins d'enjeux majeurs dans cette nouvelle intrigue, moins de complexité et de surprises. 

        Mais les actions et les rebondissements sont incessants, ce qui explique que les pages défilent très vite. Afin de redynamiser un peu la série après trois tomes dans lesquels nous avons maintenant pris nos marques, l'auteur a eu la très bonne idée d'intégrer de nouveaux personnages. Et pas n'importe lesquels car ce sont les méchants des contes que l'on va retrouver mais également des personnages qui sortent des véritables contes de fées et qui appartiennent à la littérature générale, appartenant aux "grands classiques". C'est ainsi que par le biais de Conner et Alex, on va côtoyer Robin des bois, Arthur ou encore Dorothy et l'Homme de Fer tout droit sorti du pays d'Oz. 

        Et retrouver les personnages que l'on connaît depuis le début est très agréable car on peut noter une réelle évolution de la part de chacun. Les jumeaux restent eux-mêmes mais on peut constater qu'entre le fait qu'ils grandissent comme tout enfant et le fait qu'ils vivent des aventures extraordinaires dans lesquelles ils ont de lourdes responsabilités, ils ont pris considérablement de la maturité. Ils se remettent en question mais ces questionnements et leur destin divergent entre les jumeaux, ce qui amorce une fourche directive pour le futur entre le frère et la sœur. Alex m'a particulièrement touchée car on l'a sent démunie et incomprise part tous face à ses énormes responsabilités et pouvoir dont elle semble encore un peu trop jeune pour en avoir la charge mais qui fait tout, malgré tout, pour assumer son statut. Conner est comme tous les jeunes hommes, c'est-à-dire un peu moins proche de la maturité et ne s'interroge pas vraiment encore de son futur et sa destinée. Rouge prend une place de plus en plus importante et je l'apprécie de plus en plus. J'apprécie ce qu'elle devient, elle prend sa vie en main et elle continue de nous charmer avec son humour. Je dois avouer que je ne me rappelais que très peu de la Mère l'Oie dans les précédents tomes, mais ici son rôle est marquant et particulier. 

En bref:

         Même si j'ai été un peu moins emballée par l'intrigue en elle-même que de ce quatrième tome du "pays des contes" parce que je l'ai trouvé moins complexe et surprenante, c'est toujours un bonheur de se replonger dans cet univers dans lequel on voir les personnages des contes de fées sous un jour différent de ce qu'on a l'habitude de voir et d'imaginer. Les enjeux sont importants et ne cessent d'évoluer pour avoir un certain renouvellement, évitant l'essoufflement et la lassitude. On ne s'ennuie pas une seconde et on a l'agréable surprise de rencontrer de tout nouveaux personnages qui permettent de redynamiser un peu la série avec les méchants des contes ou des personnages qui appartiennent à la littérature générale. On retrouve avec plaisir les jumeaux Conner et Alex qui gagnent en maturité, qui ont de lourdes responsabilités et qui se remettent en question. Une série jeunesse mais pas enfantine toujours très agréable à suivre et qui promet encore de belles choses pour la suite! 

jeudi 22 septembre 2022

Rêver (Franck Thilliez)





Nationalité de l’auteur: Française

Editions Pocket (14 novembre 2019)

630 pages

ISBN-10:‎ 2266304852

ISBN-13:‎ 978-2266304856

Genre: Thriller

Lu le: 18 Août 2022

Ma note: 17/20





Résumé/4ème de couverture:

Psychologue réputée pour son expertise dans les affaires criminelles, Abigaël souffre d'une narcolepsie sévère qui lui fait confondre le rêve avec la réalité. De nombreux mystères planent autour de la jeune femme, notamment concernant l'accident qui a coûté la vie à son père et à sa fille, et dont elle est miraculeusement sortie indemne. 


L'affaire de disparition d'enfants sur laquelle elle travaille brouille ses derniers repères et fait bientôt basculer sa vie dans un cauchemar éveillé... Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.  

Mon avis:

        "Rêver" est une preuve supplémentaire, si tant est qu'il en faille une autre, du talent incontestable de Franck Thilliez, car il nous fournit une histoire complexe à la chronologie importante, mais sans jamais perdre le lecteur. Ce thriller vous embarque dans les méandres du cerveau lorsque le sommeil n'est plus réparateur et que la réalité est imbriquée dans la fiction. Entre rêves, cauchemars, narcolepsie, les dérives du sommeil sont à l'honneur et l'auteur s'amuse avec le lecteur qui est littéralement baladé pour son plus grand plaisir. Le suspense est continuellement, et même si quelques petites choses peuvent se deviner, on se prend littéralement au jeu avant d'être soufflé par le final, sans compter que l'auteur nous a encore magistralement réservé une énigme. 

Points de vue/Critiques:

             Avec des thématique très scientifique comme le nucléaire ou la génétique, Franck Thilliez nous embarque une nouvelle fois dans un sujet bien précis dans "rêver", à savoir le sommeil. L'intrigue va nous faire plonger dans deux histoires parallèles, mais qui vont invariablement finir par se rejoindre, encore faut-il dénouer les fils de ce méandre. On va ainsi suivre une enquête sur des disparitions d'enfants en série pour laquelle les enquêteurs piétinent et vont faire appel à une psychologue, Abigaël. De l'autre côté, on suit le côté privé de cette femme afin de découvrir son passé et sa vie de famille, tragiquement marquée par la perte de son père et de sa fille. Afin de prendre connaissance de ce passé, on va avoir un récit et des chapitres qui se déroulent dans le passé, au moment des faits. Les autres chapitres vont concerner l'époque actuelle dans laquelle se déroule l'histoire c'est-à-dire dans le présent de Abigaël confronté à une nouvelle disparition d'enfant pour laquelle elle est appelée à la rescousse. Ces deux temporalités sont clairement stipulées en début de chapitre et clairement identifiées à l'aide d'une frise chronologique marquant notamment les évènements majeurs et le présent afin que le lecteur se repère dans le temps. Ces repères permettent au lecteur de ne pas réfléchir et se poser des question sur cette temporalité, ne pas être perdu dans le temps et dans le déroulé de l'histoire, d'autant plus que l'histoire du passé de Abigaël va progressivement avancer dans le temps afin de rejoindre le présent...

            Ces indicateurs de temps font en sorte que le lecteur peut donc se concentrer sur l'intrigue et se permettre de se perdre dans les méandres de la psyché malade d'Abigaël. Le récit est immédiatement prenant car non seulement les actions s'enchaînent mais des questions se posent très rapidement. J'ai parfois fait la comparaison avec Inception puisque l'on passe du rêve à la réalité sans vraiment moyen de distinguer l'un de l'autre. Les deux sont parfois imbriqués et avec les différentes manipulations psychologiques et les faits de l'enquête, on ne sait plus qui croire et on se questionne. Mais encore une fois, cela est fait sans désarçonner et perdre le lecteur dans le fil du récit. Les pistes sont sans cesse brouillées, on est mené en bateau du début à la fin mais on reste bluffé à la fin avec l'envie de recommencer!

            J'ai réussi à deviner quelques ficelles car il est vrai que certains indices aiguillent certaines choses. Mais il faut avouer, je pense, que la construction narrative de ce roman joue énormément en nous induisant en erreur et nous faisant douter de tout. Et le fait d'avoir une histoire qui ne se déroule pas de façon chronologique montre à quel point l'auteur a complexifie son histoire tout en ayant en tête sa trame et sa logique. Sans compter qu'il a volontairement sauter un chapitre... qu'il nous faut découvrir en bonus en déchiffrant une nouvelle énigme.

En bref:

             "Rêver" est dans la même veine que tous les autres romans de Franck Thilliez, à savoir un excellent thriller qui vous happe dès le début, qui vous entraine dans un véritable page-turner bourré d'actions, de rebondissements, de faux-semblants et de doutes pour vous amener à un dénouement déconcertant. L'auteur construit une nouvelle fois une intrigue dense et très complexe dans laquelle le déroulé ne s'effectue pas de façon chronologique. On retrouve ainsi deux intrigues parallèles à deux époques différentes qui vont progressivement tendre à se retrouver toutes les deux dans le présent. L'histoire nous embarque dans les méandres du cerveau, à travers la psyché malade d'Abigaël, lorsque le sommeil n'est plus réparateur et que la réalité est imbriquée dans la fiction. Entre rêves, cauchemars, narcolepsie, les dérives du sommeil sont à l'honneur et l'auteur s'amuse avec le lecteur qui est littéralement baladé, à ne plus savoir qui croire et comment distinguer réalité et fiction, pour son plus grand plaisir.