Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


samedi 28 août 2021

Blueberry




TOME 1: FORT NAVAJO


Scénario: Jean-Michel Charlier

Illustrations: Jean Giraud

Nationalité des auteurs: Française

Editions Altaya (30 Juillet 2021)

55 pages

Genre: Bande-dessinée

Lu le: 6 Août 2021

Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Le lieutenant Blueberry est affecté à fort Navajo en plein territoire apache. Le lieutenant Craig, lui aussi fraichement affecté au fort, et Crowe, un soldat métis, tenteront de prévenir la guerre que veut provoquer Bascom, un blanc dévoré par la haine des indiens, suite à l'enlèvement d'un jeune garçon blanc.



TOME 2: TONNERRE A L'OUEST


Scénario: Jean-Michel Charlier

Illustrations: Jean Giraud

Nationalité des auteurs: Française

Editions Altaya (13 Août 2021)

55 pages

Genre: Bande-dessinée

Lu le: 6 Août 2021

Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Les Apaches ont réuni toutes leurs tribus pour décider si oui ou non ils entraient en guerre avec les visages-pâles. Pendant ce temps Fort Navajo, cerné par plusieurs de ces indiens, est coupé du monde. L'angoisse règne à l'intérieur du Fort dans lequel plusieurs grands chefs apaches sont retenus prisonniers.


Après une trahison du Lieutenant Crowe qui semble condamner le Fort, Blueberry décide de partir pour Tucson chercher des renforts et des médicaments pour soigner le Colonel Dickson agonisant. Va-t-il survivre à cette traversée du désert et si oui reviendra-t-il à temps? Les Apaches qui se sont associés à des profiteurs de guerre Mexicains semblent avoir fait fuir toute la région...

Mon avis:

        Je ne suis pas forcément adepte du genre Western (mais il faut dire aussi que l'on ne rencontre pas ce genre d'histoire tous les quatre matins^^), mais j'ai accepté avec plaisir de découvrir cette célèbre série de bande-dessinée, un grand classique du genre, grâce aux éditions Altaya, qui ressortent cette mythique série en édition collector

        Avec le lieutenant Blueberry, on plonge véritablement dans le Far-West, avec tous les codes que cela contient et fait penser. Niveau décor, nous retrouvons les grandes plaines désertiques qui offrent de magnifiques paysages balayés par le vent avec rien à l'horizon et escarpés par les canyons. entre les cow-boys et les indiens. Et niveau personnages, on retrouve les soldats américains juste après la Guerre de Sécession ainsi que les civils d'un côté et de l'autre, les Apaches. Cette dichotomie ne s'arrête pas là et l'on va plus loin dans la diversité puisque l'on retrouveras aussi des anciens Nordistes ou anciens Sudistes par rapport à la Guerre de Sécession, des blancs comme des noirs dans les rangs des tuniques bleues, des hommes honnêtes ou malhonnêtes ou encore des racistes ou non. On a ainsi une large palette de personnages, classique mais étendue, diversifiée et représentative du contexte historique et politique qui permet d'avoir d'étoffer l'intrigue en fonction des personnalités. 

        Ainsi, c'est avant tout le racisme qui va être au coeur de ces premières histoires qui va faire naître des quiproquos et des malentendus, bref des étincelles qui ne demandent qu'à attiser le feu de cette période en transition, préoccupée et instable dans le pays de l'Oncle Sam. Les ripostes sont immédiates, bien souvent disproportionnées et le prix est toujours lourd à payer puisque le sang est versé sans distinction des innocents et sans beaucoup d'états d'âmes.

            Dans ces bandes-dessinées, on retrouve beaucoup de texte, offrant une narration bien riche. Et ces albums sont d'autant plus intéressants à découvrir qu'ils ont été travaillés pour essayer de relater au mieux des faits réels. Donc si parfois une impression de déjà-vu et de clichés peuvent apparaître, il faut se dire que l'on est finalement pas loin de la vérité. A l'image du texte narré, les illustrations sont elles aussi extrêmement travaillées, complexes et réalistes, même si elles ont plus de cinquante ans. Non seulement ce style de dessins colle parfaitement au cadre du western, mais en plus, c'est un style que l'on ne retrouve plus de nos jours. Les couleurs sont un peu datées et parfois sombres, mais on prend plaisir à deviner, parfois très nettement, les traits de Belmondo dans le personnage de Blueberry, ce qui est totalement voulu.

En bref:

            Les éditions Altaya ressortent en édition collector la célèbre série de bande-dessinée du lieutenant Blueberry dans toute son entièreté. Une bonne occasion de sortir des sentiers battus et de découvrir l'univers du Western à l'ancienne. Aux côtés de ce lieutenant bagarreur mais au gros coeur, on plonge dans le pur western, avec ses civils, ses militaires et ses indiens pour ce qui est des personnages et ses grandes plaines désertiques caractéristiques de l'Ouest américain pour ce qui est des paysages. Chaque album est remarquablement bien travaillé que se soit au niveau des scénarios ou du graphisme. En effet, les histoires ont été travaillées pour essayer de relater au mieux des faits réels qui se sont déroulées. Quiproquos, racisme, stratagème, les bagarres et les bains de sang sont alors monnaie courante durant cette période instable à la sortie de la Guerre de Sécession. Les auteurs proposent donc de l'aventure pure sur fond documentaire très intéressant. Les illustrations sont elles aussi complexes, dans un style propre au genre, donnant un certain réalisme  même si elle pâtissent quelque peu de leur ancienneté. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire