Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 25 juillet 2021

La commode aux tiroirs de couleurs (Olivia Ruiz)




Nationalité de l’auteur: Française  

Editions Le Livre de Poche ( 2 Juin 2021)

numéro 36148

182 pages

ISBN-10: 2253079650

ISBN-13:‎ 978-2253079651

Genre: Contemporain

Lu le: 2 Juillet 2021

Ma note: 15/20

 



Résumé/4ème de couverture:

« Parce que c’est ça que je veux que tu retiennes. Nos couleurs. Chaudes, franches. Je veux que ces femmes si différentes, si vivantes, si complexes qui composent ton arbre généalogique puissent t’inspirer et t’aider à savoir qui tu es, le fruit de quels voyages et de quelles passions. À la mort de Rita, surnommée « l’Abuela », sa petite-fille hérite de l'intrigante commode qui avait jadis nourri toute sa curiosité et son imagination enfantines. Le temps d'une nuit, ouvrant ses dix tiroirs, elle découvre les secrets qui ont scellé le destin de plusieurs générations de femmes, entre l’Espagne et la France, de la dictature franquiste à nos jours.

Dans ce brillant premier roman Olivia Ruiz révèle son formidable talent de conteuse et nous offre une fresque flamboyante sur l'exil.

Mon avis:

        J'attendais la sortie poche de ce livre que je n'arrêtais pas de voir régulièrement tout le long de son année de parution avec grande impatience et aussitôt acheté, aussitôt lu. J'attendais donc beaucoup de ce livre et sûrement trop, car le coup de cœur que je pensais avoir n'est pas venu. Une petite déception, mais logique, sur ce point mais c'est une très jolie lecture, pleine de sensibilité où il est question d'héritage, d'amour et de filiation

Points de vue/Critiques:

            Dés les premiers instants de ma lecture, j'ai été étonné par plusieurs points. Si je savais plus ou moins que Olivia Ruiz allait parler de ses origines via sa grand-mère, je n'en savais pas plus. J'ai donc été surprise par le fait que l'on allait véritablement plonger dans l'histoire de sa grand-mère et il m'a fallu un petit temps pour comprendre que c'était elle qui s'exprime à la première personne. On fait ainsi une sorte de bond historique, en commençant par la vie en Espagne, puis la dictature franquiste qui a poussé bons nombre de citoyens à fuir leur pays et à arriver en France afin d'entamer une nouvelle vie. Cette narration m'a épaté puisqu'elle est très bien amenée dans un récit qui est finalement contemporain. C'est en effet à travers cette fameuse commode aux tiroirs de couleurs que l'autrice va ainsi faire parler sa grand-mère au travers des différents objets contenus dans les tiroirs et qui ont marqué la vie de cette aïeule. Enfin, le dernier point surprenant, mais qui n'est pas vraiment positif, concerne la plume de l'autrice, dont j'ai eu beaucoup de mal à m'habituer. J'ai en effet trouvé sa manière d'écrire un peu maladroite, confuse par moment et pas toujours fluide.

            Rita, cette fameuse Abuela va donc nous raconter son enfance en Espagne puis son exil et son arrivée en France. Une vie très riche en émotions, en vécu et en rencontres. Il y a eu de l'espoir, de la joie, des amours, des deuils et des douleurs. C'est une vie riche et intense mais elle est d'autant plus percutante et belle qu'à travers elle, c'est avant tout une histoire d'héritage familial et de filiation. Mais c'est aussi une histoire de femmes libres et fortes. Il se dégage beaucoup de sensibilité dans ce récit, mais entre la plume de l'autrice et le fait de passer assez rapidement sur les évènements de la vie de Rita ont faits en sorte que je n'ai pas vraiment ressenti les émotions qui devraient normalement se dégager. Je suis donc plus ou moins restée spectatrice de cette histoire, mais elle a su me surprendre, m'emporter et me faire passer un très bon moment de lecture que je ne regrette pas du tout!

En bref:

    Si j'attendais avec beaucoup d'impatience la sortie poche de ce livre, j'en attendais sûrement trop et je n'ai pas eu le coup de cœur escompté, même si j'ai passé un très bon moment de lecture. Il faut dire que ce livre m'a surpris à plusieurs niveaux dés le début, entre la construction du récit où l'on se sait plus trop qui est le vrai narrateur, le lien avec la commode et la plume de l'autrice. On découvre ainsi Rita, la grand-mère qui va nous raconter sa vie en Espagne, sa fuite du pays suite à la dictature franquiste puis son arrivée en France, grâce aux différents objets contenus dans les différents tiroirs de cette commode  et auxquels sont rattachés des souvenirs. On est donc dans un récit de vie aux notes historique amenée d'une très belle manière dans quelque chose de finalement assez contemporain. J'ai eu beaucoup de mal avec la plume de l'autrice que j'ai trouvé régulièrement maladroite et peu fluide et qui m'a empêché de ressentir des émotions. Cela reste tout de même une jolie histoire d'héritage familial, d'amour et de filiation, pleine de sensibilité, qui met en avant des femmes libres et fortes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire