Mes derniers avis ROMANS:





Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  

 

lundi 17 juin 2024

Plus grand que le ciel (Virginie Grimaldi)




Nationalité de l’auteur: Française

Éditions Flammarion (1er Mai 2024)

334 pages

ISBN-13:2080450700

ISBN-13:978-2080450708

Genre: Contemporain

Lu le: 2 Mai 2024

Ma note: 17/20 






Résumé/4ème de couverture:


Elsa et Vincent se croisent chaque mercredi dans la salle d'attente de leur psychiatre.

Elle est écorchée et mordante.

Il est rêveur et intranquille.

Elle est conseillère funéraire.

Il est romancier.

Elle vient de perdre son père.

Il cache sa plus grande blessure.

Elle est en retard. Il est en avance.

Ils ont pourtant rendez-vous.


Entre deux éclats de rire, Virginie Grimaldi capte ces instants fragiles où l'empreinte des souvenirs se mêle aux promesses d'une rencontre.

Mon avis:

        Les années se suivent et se ressemblent pour Virginie Grimaldi non? Dans le sens où l'autrice nous propose cette année encore un livre qui fait mouche et qui est excellent! J'ai même peut-être préféré ce livre à ceux des années précédentes. Si la couverture ne me disait rien qui vaille, j'ai par contre été agréablement surprise par le contenu, qui m'a convaincue de plus en plus au fil des pages tournées. J'ai trouvé que c'était le livre le plus personnel de l'autrice, puisqu'à travers deux personnages principaux, elle va nous parler de deux sujets majeurs : d'un côté le deuil et de l'autre, l'écriture. Si l'on connaît un tant soit peu Virginie Grimaldi, notamment à travers les réseaux, on va retrouver dans ce roman, des sujets ou des anecdotes que l'on a déjà vu passer et qui peuvent, de ce fait, décevoir quelques peu. Cette histoire prend des airs de thérapie et l'on peut peut-être ressentir moins d’émotions fortes par rapport à ses autres livres, mais personnellement, il m'a totalement convaincu!

Merci aux éditions Flammarion pour l'envoi de ce livre!

Points de vue/Critiques:

        Cette histoire se compose uniquement de celle de deux personnages principaux, qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre, et dont la destinée va faire en sorte qu'ils vont se rencontrer dans la salle d'attente de leur psychologue commun. D'un côté, nous retrouvons Elsa, une maman divorcée qui vient de perdre son père et dont le deuil est extrêmement difficile à vivre pour elle. De l'autre côté, nous retrouvons Vincent, un papa dévoué qui est un romancier reconnu et populaire mais qui éprouve de grandes difficultés aussi bien littéraires que sentimentales. Ces deux-là n'étaient pas fait pour se rencontrer, encore moins dans la salle d'attente d'un psychologue chez qui ils viennent pour ouvrir leurs cœurs et déverser leurs émotions! Ils n'ont aucune envie de faire connaissance, puisque ce n'est ni le lieu, ni le moment et leurs premiers échanges sont ainsi hauts en couleurs, fait d'une succession de pics à glace lancés au visage de chacun. 

        Cette histoire est clairement très personnelle, intime, voire presque biographique pour Virginie Grimaldi. On assiste là quasiment à une mise en abîme avec les deux thématiques majeures véhiculées dans ce récit, puisque le personnage d'Elsa est son alter ego du point de vue personnel et le personnage de Vincent est son alter ego du point de vue professionnel... Les blessures de chacun des protagonistes sont véritablement touchantes, et leurs émotions et ressentis sont tellement bien décrits, travaillés et expliqués que l'on ne peut que comprendre ces douloureux moments que chacun est en train de vivre. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il n'est pas question pour eux de s'apitoyer sur leur sort car ils sont bien conscient de leur état, qui les mets parfois en colère et en confrontation avec eux-mêmes, mais ils nous rappellent que les émotions aussi fortes soient elles, peuvent aussi être confrontés au mental et à la volonté. J'ai aimé découvrir leurs failles comme leurs doutes, mais surtout leur évolution, qui les mettent progressivement sur le même chemin commun.

        Une histoire de Virginie Grimaldi ne serait pas tel quelle sans les touches d'humour! Et comme pour les différentes anecdotes liés au monde de l'écriture ou au deuil, on retrouve des situations que l'on a déjà pu voir passer sur les réseaux sociaux de l'autrice. C'est peut-être ce que l'on peut déplorer dans ce livre, qui n'apporte finalement pas de grandes surprises à ce niveau, si l'on connaît et suit un tant soit peu l'autrice, mais ils ont au moins le mérite d'être clairement vrais, vécus par l'autrice. Et puis, il y a cette anecdote liées aux dédicaces faites lorsque l'on est en train de parler et qui fait clairement référence à moi et à ce que j'ai vécu et vis à  chaque fois que je vois Virginie Grimaldi, donc quel plaisir et quel bonheur de retrouver cela dans ce roman!

En bref:

        Les années se suivent et se ressemblent avec Virginie Grimaldi puisque "Plus grand que le ciel" est de nouveau un excellent livre, qui fait mouche tant au niveau des émotion que du rire et qui fait parti de mes livres préférés de l'autrice. J'ai été agréablement surprise par le contenu, qui m'a convaincue de plus en plus au fil des pages tournées. Avec Elsa et Vincent, les deux personnages de ce roman et qui peuvent être assimilés comme les alter ego personnel et professionnel, respectivement, de l'autrice, nous avons clairement là le roman qui est sûrement le plus personnel de Virginie Grimaldi. On assiste ainsi presque à une sorte de mise en abîme avec les deux thématiques majeures véhiculées par les protagonistes qui fournissent des blessures touchantes et des émotions bien décrites, travaillées et expliquée. Et une histoire de Virginie Grimaldi ne serait pas tel quelle sans les touches d'humour. Si les anecdotes et les situations décrites peuvent parfois faire redondance avec ce que l'on peut voir de l’autrice sur les réseaux sociaux, elles prouvent toute la forte connotation intimiste de ce roman qui prend alors des airs de thérapie et qui a pleinement su me convaincre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire