Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


lundi 13 septembre 2021

Unsung Cinderella: Midori, pharmacienne hospitalière


TOME 1


Titre original : Ansang Cinderella Hospital Pharmacist Aoi Midori, book 1

Traduction:  Camille Duret 

Scénario et Illustrations: Mamare Arai

Nationalité de l’auteur: Japonaise

Editions Meian (17 décembre 2020)

192 pages

ISBN-10:‎ 2368779914

ISBN-13:‎ 978-2368779910

Genre: Manga

Lu le: 25 Août 2021

Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture:

    Midori Aoi est pharmacienne hospitalière depuis maintenant deux ans. Énergique et motivée, elle prend son travail très à coeur, mais est également frustrée de ne pas pouvoir aider plus directement les patients. Du fait de sa profession, elle se retrouve systématiquement en second plan, derrière les médecins, alors qu'elle est habitée par la même volonté que ces derniers : aider les patients. Elle passe par conséquent beaucoup de temps avec chacun d'entre eux, ce qui lui vaut régulièrement des remontrances de sa hiérarchie, sans pour autant entamer sa détermination !

Bien qu'ils jouent un rôle secondaire, ils constituent le "dernier rempart" qui protège notre quotidien.  

Mon avis:

        L’histoire de « Unsung Cinderella » sort du lot et j’avais hâte de découvrir cet aspect médical très intéressant, cela de la pharmacie à l’hôpital (sans compter le thème des soins médicaux japonais). On retrouve une belle diversité dans ce manga que se soit entre les caractères des personnages qui sont très variés, entre les professions que l’on retrouve à l’hôpital entre les médecins, infirmiers et pharmaciens ou entre les patients et leurs pathologies. Ainsi, même si Aoi est le personnage principal de cette histoire, c’est tout l’univers de l’hôpital qui est représenté et c’est l’humain qui est avant tout mis en avant, bien avant l’aspect purement médical avec une maladie et des soins à donner. On retrouve ainsi des médecins fainéants ou ingrats envers tout personnel soignant non médecin, des infirmiers peu aimables ou encore des patients qui sont pénibles: si cela peut paraître cliché au premier abord, c’est avant tout une triste réalité. Heureusement, ces traits de caractères ne sont qu’anecdotiques et ne sont pas au centre de l'histoire.

        On passe d’une histoire à l’autre au fil des chapitres qui correspondent à un patient et donc à un cas médical (femme enceinte, adolescente diabétique, enfant malade). Et pour chacun de ces patients, la présence de Aoi va être déterminante. Avec ces différents cas, l’auteur met en vent le fait qu’être pharmacien est un domaine de compétences et d’expertise propre, au même titre que les autres corps de métiers présents dans un hôpital. Et qu’un travail complémentaire et en équipe entre ces différentes professions médicales est ce qu’il y a de plus profitable à la guérison des patients. Avec Aoi, qui est en plus une jeune femme totalement dévouée dans son métier, qui a une conscience professionnelle forte et qui est presque passionnée par les médicaments pourrait-on dire, on apprend l’importance d’un médicament que se soit dans sa prescription et sa posologie, son aspect, son goût ou encore ses associations possibles. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire