Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 17 août 2021

Premier sang (Amélie Nothomb)





Nationalité de l’auteur:
Belge

Editions Albin Michel (18 Août 2021)

173 pages

ISBN-10:‎ 2226465383

ISBN-13:‎ 978-2226465382

Genre: Contemporain

Lu le: 28 Juillet 2021

Ma note: 16/20

 



Résumé/4ème de couverture:

« Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre. »  

Mon avis:

            Découvrir le nouveau livre de Amélie Nothomb est toujours synonyme de l'ouverture de la rentrée littéraire. Toujours plus par curiosité que par pure passion pour l'oeuvre de l'autrice, j'étais une fois de plus intriguée de découvrir ce nouveau livre dont la 4ème de couverture est encore très mystérieuse en ne distillant qu'une simple citation. C'est donc sans savoir que j'ai découvert cette histoire qui m'a beaucoup surprise: l'autrice rend un très bel hommage à travers ce récit, qui est tendre, touchant, authentique et qui n'a aucune fioritures ou loufoqueries pour une fois. 

Points de vue/Critiques:

            Il va être difficile de faire cette chronique sans dévoiler le pot aux roses, afin de préserver le secret la surprise aux lecteurs. Dans "Premier sang", nous allons suivre un petit garçon, Patrick, qui a perdu son père et qui est confié à ses grands-parents maternels, sa mère étant plus occupé à suivre les mondanités qu'élever son fils. Afin de préserver le lien avec la famille de son père, Patrick est envoyé chez ses grands-parents paternels qui habitent dans un château. Le petit garçon va découvrir une toute autre vie que ce qu'il a l'habitude et c'est une vie de château bien différent que ce à quoi il s'attendait. Si l'édifice et le lieu est immense et magique pour le petit garçon, il y découvre également de nombreux oncles et tantes de son âge. Ainsi, sa solitude de petit garçon est comblée et il prend plaisir à jouer et vivre, même parfois durement, avec d'autres enfants. Car même s'il existe de nombreuses règles contraignantes, notamment en terme de distribution de nourriture qui est loin d'être abondante, Patrick va se faire une joie de retourner régulièrement au château des Ardennes. 

                C'est un vrai plaisir de suivre le petit garçon dans ces deux vies différentes suivant ses grands-parents. Ces existences sont vraiment paradoxales intrinsèquement, mais pas tellement différentes l'une de l'autre. Quoiqu'il en soit, on découvre un petit garçon touchant, toujours heureux et enthousiasmé malgré quelques difficultés. Il voit toujours le bon et le positif dans ce qui l'entoure et comprend parfaitement que ce qu'il ne trouve pas chez ses grands-parents, il le trouvera chez ses autres grands-parents. On va ainsi suivre Patrick durant toute son enfance, son adolescence, jusqu'à ce qu'il devienne un jeune homme. Entre la découverte de l'amour et ses études, son intelligence et sa culture va l'amener aux plus hautes fonctions de la diplomatie. C'est ainsi qu'on va le retrouver en dernier lieu, au Congo, en plein coeur de la guerre d'indépendance. Ce récit va donc se terminer sur un fait historique important et terriblement majeur pour l'autrice.

            Avec "Premier sang", Amélie Nothomb nous livre une histoire particulièrement intimiste et sincère qui a su me surprendre. Et avec une plume toujours franche et directe où les dialogues sont de mises et dynamisent intégralement l'histoire, les émotions véhiculées sont immédiates. Il faut aussi noter que dans cette histoire très personnelle, l'autrice n'a laissé aucune place à l'exubérance ou à la loufoquerie, que l'on pouvait habituellement retrouver. 

En bref:

            Cette année, dans "Premier sang", Amélie Nothomb nous livre un récit contemporain très intimiste et sincère avec toujours cette plume où les dialogues sont de mises et porteurs d'une transmission directe des émotions véhiculées. C'est au travers l'histoire de Patrick, un petit garçon qui va vivre entre ses grands-parents maternels et paternels et que l'on va voir grandir jusqu'à devenir un adulte aux hautes responsabilités qui l'enverront au coeur du conflit au Congo, que l'autrice rend un très bel hommage à sa famille. On assiste à un récit touchant, tendre et authentique qui a su me surprendre et dans lequel on ne retrouve aucune fioritures ou extravagances que l'on retrouve en général dans les histoires de l'autrice. Une très belle histoire contemporaine qui pourra tendre vers une unanimité, que l'on soit fan ou moins fan d'Amélie Nothomb. 

4 commentaires:

  1. Je viens de le finir, j'ai moi aussi beaucoup aimé ce roman, après avoir connu quelques déceptions ces dernières années avec cette auteure. Bravo pour votre chronique, qui n'était effectivement pas évidente à rédiger sans spoiler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha merci beaucoup!^^ Je ne suis pas une adepte de l'autrice mais j'ai vu avoir de nombreux retours qui me disaient qu'ils étaient effectivement déçus avec elle depuis ces dernières années.

      Supprimer
  2. Hello, ce roman pourrait me plaire! Je vais bientot commencer Stupeurs et tremblements!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. "Stupeurs et tremblements" est un des rares que j'ai lu et il est assez spécial je trouve. J'espère en tout cas qu'il te plaira, tout comme son dernier roman. Les deux n'ont pas du tout le même style!

    RépondreSupprimer