Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 9 janvier 2018

Quatre filles et un jean, tome 1 (Ann Brashares)



Titre original: The Sisterhood of the Traveling Pants
Traduction: Vanessa Rubio
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Gallimard (24 Juin 2010)
Collection Pôle Fiction
377 pages (en imprimé); 166 pages (en ePub)
ISBN-10:  2070551628
ISBN-13: 978-2070551620
Genre: Jeunesse
Lu le: 30 Décembre 2017
Ma note: 15/20
Adapté en film en 2005


Résumé/4ème de couverture:

            Un jean acheté dans une boutique d'occasion va devenir le lien entre quatre adolescentes. Carmen est brune et un peu ronde, elle parle sans détour et a un problème avec son père divorcé qui lui réserve une drôle de surprise. Tibby est un garçon manqué et ne fait pas son âge. Bridget, la troisième, est blonde, superbe et sportive, volontaire jusqu'à l'erreur... La dernière est Lena la brune, très introvertie, et grecque jusque dans ses sentiments. Chacune va se retrouver séparée pour les vacances, et ce jean magique sera leur lien indéfectible, source de fidélité. Il sera témoin de la découverte pour chacune d'entre elles de la profondeur de l'amour. Que ce soit l'amitié d'une petite leucémique ou la révélation de l'amour paternel pour certaines, ou bien la rencontre du premier amour, authentique ou source d'une amère déception pour l’autre.

Mon avis…:

…Général:

            Il faut prendre ce livre comme il est: un bon divertissement, une lecture sans prise de tête avec des personnages touchants et d’autres plus agaçants ou énigmatiques. En revanche pour des pré-ados ou jeunes adolescentes, je pense que cette lecture pourrait plaire davantage: l’histoire n’est pas vraiment profonde mais certains sujets et thèmes pourraient très bien résonnés à leurs oreilles et leur être utiles.

… Sur les personnages:

            Carmen, Tibby, Bridget et Lena se connaissent depuis qu’elles portent des couches-culottes et ont chacune une personnalité distincte et bien différente les unes des autres. Même si cela est « pratique » pour nous lecteurs afin de les distinguer, dans la réalité, je ne suis pas sûre que des filles aussi différentes puissent être réellement amies: durant les couches-culottes et l’enfance, oui, mais maintenant qu’elles sont en pleine adolescente, c’est plutôt à ce moment là que les personnalités s’affirment et divergent. 

Carmen qui navigue entre sa mère et son père qui s’est reconstitué une nouvelle famille m’a beaucoup touchée et m’a paru être celle qui est la plus terre à terre, la plus réaliste. Ensuite, j’ai beaucoup aimé la maturité et la responsabilité de Tibby, même si parfois ses absences, ses réactions et ses incohérences ont fait que je me suis interrogée sur elle, ne la comprenant pas du tout à certains moments, comme si sa personnalité s’effacée d’un seul claquement de doigts. Puis, Lena est celle qui m’a paru la plus transparente: elle ne m’a ni touché, ni agacé. Je l’ai plutôt considéré comme la belle petite fille blonde et quasi parfaite, aussi lisse que sa beauté. Enfin, Bridget est incontestablement celle qui m’a le plus déconcertée, sans pour autant ne pas l’aimé: son attitude est extrêmement provocante! J’ai ainsi eu un problème entre son âge et ses actions: ses agissements reflètent plus la personnalité de quelqu’un qui a 18-20 ans plutôt que 14-15 ans!!!

Points de vue/Critiques:

            De façon générale, ce que j’ai aimé dans cette historie c’est le réalisme intemporel. En effet, la façon dont les filles passent leur été, leur façon de s’occuper et de communiquer sont très réalistes mais surtout ils ne datent pas d’aujourd’hui. On oublie tout ce qui est internet, téléphones portables, réseaux sociaux: les filles passent leur été de façon judicieuse (à travailler, à voyager, à s’occuper ou à voir leur famille), s’envoient des lettres et des cartes, un peu comme dans les années 90. Ce retour aux sources, aux fondamentaux, fait vraiment du bien. On lit vraiment une histoire d’adolescents qui vivent réellement leur vie et non pas de façon technologique. 
Et puis, le fait que le jean magique (oui vraiment magique, parce qu’un jean qui aille parfaitement à 4 silhouettes totalement différentes c’est du jamais vu!) soit le lien entre les 4 filles est vraiment une bonne idée, sans qu’il soit un personnage à art entière prenant trop de place. 

En bref:

            Une lecture très agréable qui donne un bon moment de détente. Le livre nous offre une belle histoire d’amitié, avec quatre jeunes adolescentes aux personnalités bien distinctes dont n’importe quel lecteur pourra y trouver de la ressemblance, de l’attachement, de la sympathie ou du désintéressement en fonction de chacune. Quoiqu’il en soit, ce livre touchera certainement plus des adolescentes qui trouveront surement des actions ou des thèmes qui résonneront à leurs oreilles. 

Autour du livre:
  • Film: « 4 filles et un jean » réalisé par Ken Kwapis, sorti le 9 Novembre 2005, avec Amer Tamblyn dans le rôle de Tibby, America Ferrera dans le rôle de Carmen, Alexis Bledel dans le rôle de Lena et Blake Lively dans le rôle de Bridget

  • Lu en numérique



2 commentaires: