Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 25 février 2018

Jolies ténèbres




Scénario: Fabien Vehlmann
Illustrations: Kerascoët
Nationalité des auteurs: Française
Editions Dupuis (6 Mars 2009)
94 pages
ISBN-10: 2800142383
ISBN-13: 978-2800142388
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 17 Février 2018
Ma note: 14/20




L’histoire:

            Ce récit qui ressemble à un conte pour enfants met en scène le monde du petit peuple de la forêt. Mais derrière l’apparence d’un univers merveilleux se dissimule parfois la peur et la méchanceté… Entre Alice au pays des merveilles, Miyazaki et David Lynch, Jolies ténèbres est un conte cruel et enchanteur en forme de miroir de la condition humaine.

Mon avis:

A l’image de son titre totalement paradoxal, sans surprise, nous avons une histoire tout à fait paradoxale!! Le contexte et l’histoire ne nous sont pas présentés, nous entrons directement dans le vif du sujet. Ainsi, nous prenons conscience que l’on va suivre un petit peuple de personnages minuscules qui vont devoir survivre en foret, prés d’un corps de petite fille qui va peu à peu se décomposer… L’histoire commence comme un conte de fée, mais l’on se rend vite compte que ce n’est qu’une illusion et qu’une histoire cruelle et touchante en même temps se cache derrière. 

Nous faisons la connaissance de nombreux petits personnages mais de façon assez courte, puisqu’ils vont tous progressivement mourir, la plupart du temps, de façon violente, tragique et avec beaucoup de désinvolture. Nous suivons tout de même en fil rouge, la petite Aurore qui elle-même n’est pas épargnée puisqu’elle est confrontée aux trahisons, aux jalousies et aux velléités, et doit lutter pour survivre jusqu’à en perdre son innocence. A travers les mises en scènes des morts régulières des personnages, le lecteur non plus n’est pas ménagé. Entre la nature et les personnalités perfides humaines, le lecteur est baigné dans une atmosphère cruelle et morbide. Toutefois, alors des phrases et des situations légères et surréalistes en même temps, on se surprend à sourire des pires cruautés subies par certains. 

En bref:

            Tout dans cette bande-dessinée est axé sur le paradoxe: à la fois conte et à la fois macabre, beaucoup de questions peuvent se poser à la lecture de la vie de ces curieux petites personnages et chacun devra établir ses propres conclusions selon ses intuitions, ses ressentis et sa sensibilité puisque aucune réponse n’est clairement fournie. Et c’est dans tout ce mystère moyennement dérangeant que réside toute la force et la singularité de « Jolies ténèbres ». 

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire