Mes derniers avis ROMANS:





Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  

 

lundi 8 juillet 2024

Le rossignol (Anne-Gaëlle Huon)




Nationalité de l’auteur: Française

Éditions Albin Michel (2 Mai 2024)

304 pages

ISBN-10:2226494278

ISBN-13:978-2226494276

Genre: Contemporain

Lu le: 2 Juin 2024

Ma note: 16/20 

 

 


Résumé/4ème de couverture:

L’enfance est faite de promesses qu’on passe une vie à trahir

1994, un village de la baie de Somme. Tony a dix ans et un rêve plus grand que lui : remporter le concours du meilleur imitateur d’oiseaux. Inlassablement, il s’entraîne pour oublier le silence de son père, de leur maison, de leur famille qui n’en est plus vraiment une. Mais l’arrivée de Louis, un petit Parisien, va bousculer ses projets. D’autant que le garçon développe un don inattendu…

Que reste-t-il de nos rêves à l’âge adulte ? Peut-on rester fidèle à l’enfant qu’on a été ?

Dans le somptueux décor de la baie de Somme, Anne-Gaëlle Huon nous emmène à la rencontre de personnages inoubliables, et convoque l’enfance, ses promesses et ses secrets.

Mon avis:

        Après une petite pause l'année dernière, c'est un plaisir de retrouver Anne-Gaëlle Huon cette année avec un nouveau roman. Le sujet de ce livre est très original et peut-être même déroutant voire pas passionnant pour certains. Car les oiseaux et la passion pour l'imitation de leur chant n'est pas ce qui est le plus vendeur et ce qui fait le plus rêver. Mais cette thématique permet avant tout de mettre en lumière l'amitié et les rêves de l'enfance teintés de doutes, d’espoir et d'émerveillement. L'autrice nous conte ainsi littéralement une très belle et douce histoire, avec une plume toute en délicatesse et en finesse.

Merci aux éditions Albin Michel pour l'envoi de ce livre!

Points de vue/Critiques:

        Entre les années 90 et actuellement, le récit s'articule autour de ces deux périodes temporelles afin de suivre d'une part l'enfance du jeune Tony, puis sa vie d'adulte. Et que ce soit le petit garçon de 10 ans ou l'homme qu'il devient, j'ai été touché par sa personnalité. Vivant avec sa grand-mère dont il est très proche, c'est par le biais de la passion de son père, les oiseaux et leur chant, que Tony va également en faire une passion pour tenter de se rapprocher de lui. Il n'est pas compliqué de comprendre que le jeune Tony agit par raison et non par passion. Cette façon d'être un peu perdu et tiraillé dans ses tentatives pour avoir grâce aux yeux de son père fait de lui un personnage très touchant. Et il l'est encore lorsqu'on le découvre adulte et quand on s'aperçoit de ce que la vie lui a réservé. 

        Le récit ne serait pas ce qu'il est sans la présence également de Louis qui est plus difficile à cerner. Enfant très rêveur qui rêve de voler avec les oiseaux, il fait preuve d'une extrême sensibilité, parfois inaccessible et va très rapidement nouer une solide amitié avec Tony. Si Louis et Tony sont différents pour bon nombre de choses, leur passion pour les oiseaux va les rapprocher et chacun va également trouver une béquille parentale dans le parent de l'autre. C'est une amitié douce et solide, presque fraternelle, qui se tisse entre les deux garçons et Anne-Gaëlle Huon renforce très bien cette notion d'innocence de l'enfance, des rêves qui y sont associés et de l'émerveillement lié à cet âge par des mots juste et délicats. On ressent ainsi beaucoup de douceur et de nostalgie avec ces personnages. Lorsqu'on les retrouve à l'âge adulte, notre cœur se serre un peu plus et Tony reste tout aussi touchant, puisque le temps des trahisons et des drames de la vie est venu, mais c'est l'amitié et les rêves de toujours qui restent triomphants.

En bref:

        Anne-Gaëlle revient cette année avec "Le rossignol", un livre très tendre et touchant. Dans ce roman, l'autrice nous conte littéralement l'histoire avec une certaine tendresse et une douce nostalgie et nous embarque avec un sujet très original et peut-être même déroutant voire pas passionnant pour certains, à savoir les oiseaux et la passion pour l'imitation de leurs chants et leurs cris. Mais cette thématique permet avant tout de mettre en lumière la période de l'enfance peuplée de doutes, d'espoir mais également de rêves et d'émerveillement. Articulé autour de deux périodes, le récit nous plonge aux côtés de Tony et de Louis qui vont construire une solide amitié fraternelle. Si l'un est touchant et l'autre insaisissable, ils interrogent l'adulte qu'ils sont devenus à propos de leurs rêves d'enfants, au gré des trahisons et des drames de la vie mais avec l'amitié qui reste triomphante. Un joli récit plein de délicatesse et de finesse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire