Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 15 avril 2018

Les vieux fourneaux, tome 3: celui qui part




Scénario: Wilfried Lupano
Illustrations: Paul Cauuet
Nationalité des auteurs: Française
Editions Dargaud (13 Novembre 2015)
64 pages
ISBN-10: 2505063524
ISBN-13: 978-2505063520
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 4 Avril 2018
Ma note: 17/20



L’histoire:

            Dans ce 3ème tome des Vieux fourneaux, Lupano et Cauuet se penchent sur le cas de Mimile, qui a passé sa vie à bourlinguer dans le Pacifique, entre bourre-pifs, rugby et amitiés au long court. Pirate un jour, pirate toujours ! En parallèle : Pierrot et son collectif "Ni Yeux Ni Maître" jouent les abeilles tueuses, et Sophie apprend qu'à la campagne, on ne prend pas ses œufs de poule chez les vieilles chouettes.

Mon avis:

Avec ce troisième tome des vieux fourneaux, on se délecte tout autant des pérégrinations tragi-comiques de nos septuagénaires qui sont bien décidés à continuer à mordre la vie à plein dentier! Après avoir suivi les états d’âme d’Antoine jusqu’en Toscane puis découvert les jeunes années de Pierrot, voici que Wilfrid Lupano s’intéresse à la jeunesse de Mimile, alias la Biouche… ou la Bûche sans l’accent du bush ! C’est surement le personnage qui était le plus discret et mystérieux jusque là et le fait d’avoir de nombreuses révélations sur son passé permet de mieux le comprendre.
Et toujours avec beaucoup d’humour en trame de fond, beaucoup de sujets importants sont abordés dans le scénario.

En bref:

            C’est en se concentrant sur le personnage, jusque là assez effacé, d’Émile qu’est principalement axé le scénario mais dans lequel on oublie pas ses acolytes et le choc des générations avec le personnage de Sophie. Quoiqu’il en soit, c’est toujours avec beaucoup d’humour que l’on suit ces nouvelles pérégrinations de nos septuagénaires préférés. 

Autour du livre:
  • Tome 1: Ceux qui restent (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 2: Bonnie and Pierrot (<— chronique à retrouver ici)
  • Livre emprunté à la bibliothèque


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire