Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 22 août 2018

La délicatesse du homard (Laure Manel)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (2 Mai 2018)
numéro 34941
352 pages
ISBN-10: 225308817X
ISBN-13: 978-2253088172
Genre: Contemporain, Romance
Lu le: 11 Août 2018
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Elle est partie aussi loin qu'elle a pu, pour rejoindre le début du bout du monde... et venir s'échouer au pied d'un rocher face à la mer d'Iroise.
Elle dit s'appeler Elsa.
Elle ne veut pas qu'on lui pose de questions.
Qui est-elle ? Que cache-t-elle ?
Et lui, que cache sa rudesse ? Lui qui l'accueille sans même savoir pourquoi ...

Un roman à deux voix. Deux voix qui se racontent, et se taisent. Deux voix qui laissent place aux pas des chevaux, au vent qui plie les herbes sur la dune, au ressac sur le rivage et aux souvenirs échoués sur le sable.

Mon avis:

            A Saint-Maur en Poche, l’autrice m’avait contacté pour que je passe la voir sur son stand, mais malheureusement, honte à moi, j’ai totalement oublié… Afin de racheter ma faute et aussi parce que le livre me tentait beaucoup, j’ai donc acheté (plus tard que prévu) « la délicatesse du homard » qui m’a totalement happé. L’histoire, que je mettrais vraiment dans la catégorie romance et pas contemporain, peut certes être qualifiée de fleur bleue, mais j’ai envie de dire qu’un peu de douceur de temps en temps ne fait pas de mal, bien au contraire, et ce livre apporte vraiment une escapade de fraîcheur et d’amour. Il n’est pas sans me rappeler « Juste avant le bonheur » de Agnès Ledig, et c’est donc une belle réussite pour moi! 

Points de vue/Critiques:

Dés le début du livre, François rencontre par hasard Elsa et dés lors, on va être amené à découvrir leur histoire personnelle à chacun d’entre eux. François est propriétaire d’un centre équestre, qui vit sa vie calmement comme elle vient, et niveau personnel, on sent de nombreuses fêlures qui l’ont rendu presque résigné en amour. Elsa est elle, beaucoup plus mystérieuse. Elle ne veut rien dévoiler de sa vie passé qu’elle veut effacer après un évènement dramatique qui l’a poussé à fuir et à disparaître de manière volontaire. 
Les chapitres alternent leur point de vue respectif, et cette structure est très intéressante, puisque finalement, on suit de manière distincte et intime François et Elsa, tout en sentant qu’ils se rapprochent peu à peu l’un de l’autre. Cette dichotomie permet de ne pas avoir un seul personnage mis plus en avant que l’autre et permet aussi d’avoir les points de vue et les ressentis de chacun, tour à tour, suite à une évènement. 

Dans une vie quotidienne simple où calme et sincérité sont de mises, François et Elsa vont s’apprivoiser et la jeune femme, va notamment s’ouvrir peu à peu et constater qu’une nouvelle vie est possible. L’histoire de ces deux êtres est donc racontée elle aussi de manière simple et posée et les petits rebondissements de leur quotidien entre travail, famille et révélations d’Elsa, font en sorte de nous tenir en haleine pour savoir quel est le réel passé d’Elsa et quel sera son avenir. Sa reconstruction est donc très intéressante à suivre et la découverte de son drame personnel est intense et émouvant. 

L’ambiance de calme, de sérénité et de grands espaces décrit dans le livre est notamment du au cadre de l’histoire apporté par le centre équestre de François et par la pointe Bretonne. L’apport des chevaux avec l’équithérapie est un sujet très agréable à retrouver puisqu’effectivement cette pratique apporte beaucoup dans certaines psychologies. De plus, imaginer ces chevaux dans les landes sauvages de la pointe Bretonne du Finistère confère de superbes paysages à cette histoire. 

En bref:

            L’histoire de François et d’Elsa, c’est avant tout une romance dramatique dans laquelle se mêlent doutes, questionnements, drames personnels et secrets sur le passé. Quoiqu’il en soit, ces deux personnages sont attachants et leur histoire envoutante. Dans un cadre magnifique, la pointe Bretonne agrémentée de chevaux, et avec une plume fluide et simple, Laure Manel nous fait suivre avec passion les points de vue alternés des protagonistes afin de les accompagner dans leur reconstruction de manière calme et sereine. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire