Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  

 

vendredi 26 novembre 2021

Une vie au zoo


TOME 1


Titre original : Kemono Michi, book 1

Traduction: Aurélien Estager

Scénario et Illustrations: Saku Yamaura

Nationalité de l’auteur: Japonaise

Editions Nobi Nobi! (20 septembre 2017)

Collection Shôjo Kids

176 pages

ISBN-10:‎ 2373491230

ISBN-13:‎ 978-2373491234

Genre: Manga

Lu le: 1er Novembre 2021

Ma note: 14/20



Résumé/4ème de couverture:

Les zoos font rêver petits et grands… mais il faut plus que des rêves pour nourrir les animaux ! Le zoo Hidamari a bien du mal à combiner les frais de gestion de l’établissement avec le bien-être des animaux. Haruko, jeune soigneuse, va s’en rendre compte rapidement. Malgré un enthousiasme débordant, son étourderie lui attire les foudres du directeur du parc, qui la met à l’épreuve en lui confiant le soin d’animaux récalcitrants… C’est sans compter sur le curieux talent de la jeune fille pour déchiffrer les émotions secrètes des bêtes, à partir de leur odeur !

Mon avis:

            C'est parce qu'il était question d'animaux et de zoo que je me suis intéressée à ce manga. J'ai passé plutôt un agréable moment mais je ne suis pas sûre de poursuivre à découvrir cette série. En effet, malgré le don très intéressant de notre héroïne, qui est original et qui peut être à l'origine de nombreuses anecdotes, plusieurs petites choses sont gênantes. La vie interne d'un zoo (terme que l'on utilise déjà plus vraiment de nos jours) est très clichée et ne correspond pas du tout à la réalité (les animaux mis dans des petits enclos, la fermeture simpliste par un simple loquet pour l'enclos du lion, etc...). Sans compter ce directeur antipathique à souhait, qui ne fait que crier et menacer et qui voit son zoo comme une entreprise devant absolument faire du profit... De plus, à l'image du recrutement de Haruko, il ne suffit pas de chercher un travail et d'aimé les animaux pour pouvoir être soigneur. C'est un métier qui nécessite un minimum d'études et de formation.

        Haruko est tout de même attachante et sa capacité de posséder un odorat particulièrement développé lui confère un avantage certain. Elle peut vraiment améliorer les choses pour les animaux comme pour les soigneurs et cela est très intéressant et vraiment source de bon nombre d'histoires, même si ce don est assez difficile à croire... Il est dommage de voir qu'il n'y a pas vraiment de cohérence entre les scènes et les chapitres. Sans avoir de véritables fil rouge, ce ne sont pas non plus des histoires indépendantes. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire