Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


vendredi 29 juin 2018

Sang famille (Michel Bussi)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Presses de la Cité (16 Mai 2018)
490 pages
ISBN-10: 2258113091
ISBN-13: 978-2258113091
Genre: Policier
Lu le: 18 Juin 2018
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

C’est aussi pour cela que je suis retourné cet été d’août 2000 à Mornesey, la petite île anglo-normande au large de Granville où j’ai passé les premières années de ma vie.
C’est alors que tout à basculé dans la folie.
Quel rapport entre mon histoire et l’évasion de deux prisonniers lors d’un transfert vers le centre de détentin, semant la panique sur Mornesey au coeur de la saison touristique ?
Dois-je croire les légendes de l’île ? Mornesey serait peuplée de bagnards et de leurs descendants… Un trésor légendaire, la Folie-Mazarin, dormirait dans le labyrinthe de souterrains creusés sous l’île.
A qui puis-je faire confiance ?
Peut-on voler la mémoire d’un enfant de 6 ans ?
Pourquoi suis-je le seul sur l’île de Mornesey à avoir reconnu mon père ? Vivant !

Mon avis:

C’est à l’occasion de l’organisation de la première Murder Party autour des livres de Michel Bussi organisé par la maison d’édition de l’auteur Presses de la Cité, dont j’ai eu la chance d’être invitée parmi les 15 participants, dont les 5 bloggeurs, que j’ai reçu le dernier livre de Michel Bussi (je ne reviendrais pas sur cette murder party, mais c’était trop top méga chouette!!!!!!). 
Pour les plus mordus de l’auteur, on savait que « Sang famille » n’était pas un petit nouveau, puisque comme nous le confirme l’auteur en préambule du livre, ce livre est finalement la première histoire qui est sorti de sa tête et qui a été publié en 2009. Pour sa réédition et sa plus large diffusion, l’auteur a seulement effectué quelques corrections. 

Les premières critiques entre-aperçues n’étaient pas très positives, avec une moyenne de Livraddict autour du 14. C’est la raison pour laquelle je partais dans ma lecture avec pas énormément d’optimisme, mais au final, malgré un début un peu compliqué, je me suis bien immergée dans l’histoire et j’ai été conquise! (D’ailleurs, depuis, la note de Livraddict est remontée autour du 15!).

Points de vue/Critiques:

            Les critiques que l’on pouvait notamment retrouvé pour ce titre, c’était que l’histoire était moins prenante que les précédents et que la fin, le truc, était prévisible! Il est vrai que je partage plus ou moins ce sentiment: effectivement, l’enquête et l’histoire paraissent moins alambiqués que les autres livres de l’auteur, que l’on voit mieux où tout cela va nous emmener et que donc la fin est plus ou moins prévisible. Mais pour ma part, une fois happée par l’histoire, je me suis laissée embarquer, et j’ai tout de même était surprise à la fin même si effectivement on ne se retrouve pas soufflé, étonné et surpris. C’est un livre peut-être plus « tranquille » mais j’ai aimé ce repos d’intensité dans la plume et l’intrigue de l’auteur, au moins ça change! 

J’ai seulement eu un petit soucis pour rentrer véritablement dans l’histoire puisque je trouve finalement le début pas bien construit du tout, par rapport au reste du livre qui est plus prenant! En effet, le début du livre ne nous concentre pas encore sur les personnages principaux que l’on retrouve exclusivement par la suite, puisque l’auteur s’attarde sur des personnages que l’on ne va plus rencontrer par la suite. Ainsi, puisque c’est le début du livre, en croyant que ces personnages seront importants, on essaie de s’imprégner et de mettre toute notre attention sur eux et on s’aperçoit vite qu’ils ne sont que de passage. On est donc un peu déçus sur le coup et puis les personnages principaux arrivent et l’intrigue prend alors tout son sens!
C’est donc une construction initiale assez étrange par rapport au reste du livre, je vous conseillerais donc d’insister dans votre lecture si vous rencontrez quelques difficultés au début!

La filiation et la quête d’identité sur fond de mensonges et de secrets sont au centre du nouveau roman de Michel Bussi. En effet, Colin, le personnage principal, part sur les traces de son père mais il va se retrouver dans une situation qui le dépasse, car le danger est omniprésent ce qui créé une ambiance très sombre, pesante voire suffocante. Et comme tout se passe sur une île où tout le monde se connait, où il y a une prison et en sachant que cette île a ses propres secrets et un passé mystérieux et assez glauque, cela confère véritablement une ambiance particuliérement oppressante, presque un huit-clos. Sans compter que nous en tant que lecteur, nous avons conscience du compte à rebours qui est lancé!

En bref:

            Malgré les avis un peu mitigés et malgré un début d’histoire construit de façon assez étrange par rapport aux personnages et faisant en sorte que l’on peut avoir un peu de mal à entrer dans l’intrigue, « Sang famille » a su me convaincre. Il m’a happé et a su me surprendre quand bien même certaines choses peuvent se deviner assez rapidement. Le cadre de l’île mystérieuse, au passé étrange, forme un huit clos et créé ainsi une ambiance sombre et oppressante.

Autour du livre:
  • Du même auteur:
    • Nymphéas noirs (<— chronique à retrouver ici)
    • Un avion sans elle (<— chronique à retrouver ici)
    • N’oublier jamais (<— chronique à retrouver ici)
    •  Gravé sur le sable (<— chronique à retrouver ici)
    • Maman a tort (<— chronique à retrouver ici)
    • T’en souviens-tu mon Anaïs? et autres nouvelles (<— chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire