Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


lundi 4 octobre 2021

Les quatre filles du Docteur March (Louisa May Alcott)




Titre original:
 
Little women

Traduction: Stahl

Nationalité de l’auteur: Américaine

Editions RBA (16 septembre 2020)

Collection Romans éternels

297 pages

ISBN-13: 9788413296593

Genre: Classique

Lu le: 7 Septembre 2021

Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Quatre jeunes filles doivent surmonter les difficultés de la vie quotidienne, car leur père est à la guerre et leur mère est très occupée. Les petits problèmes de tous les jours n'auront pas raison de la grande affection qui unit la famille.

Mon avis:

        C'est le film "Les filles du docteur March" sorti en 2019, une histoire que je découvrais pour la première fois, qui m'a donné envie de découvrir l'œuvre originale de Louisa May Alcott. Et cette superbe édition RBA permet en plus d'avoir de jolis classiques dans sa bibliothèque. C'est une très jolie histoire de famille, qui se situe plus dans la contemplation et qui explique peut-être le fait que c'est le genre d'histoire qui ne se dévore pas et prend le temps d'être lu. Il est dommage que l'on ne suive pas davantage les quatre sœurs à plus long terme dans cet opus, mais c'est au travers des suites que l'on continue de découvrir la famille March.

Points de vue/Critiques:

        L'histoire retrace tout simplement la vie quotidienne d'une famille américaine qui a été assez riche autrefois et qui doit vivre et subvenir à ses besoins dans cette période historique qu'est la Guerre de Sécession. C'est avec les quatre sœurs de la famille que l'on va vivre leur quotidien, auprès de leur mère, pendant que leur père médecin est parti au front. Ces quatre sœurs sont à la fois très différentes les unes des autres, mais présente malgré tout une forte alchimie entre elles. Leurs caractères, leur physiques et leurs aspirations sont si différentes qu'il est finalement très difficile de s'identifier à l'une d'entre elle de manière spécifique. Il est plus probable que l'on se retrouve dans un bout de chacune d'elles. Meg est l'ainée de 16 ans est décrite comme la plus jolie fille. Elle travaille comme gouvernante, aime les belles choses féminines qu'elle se confectionne comme elle peut de manière modeste et semble être une sorte de copie de sa mère, prête à convoler et à créer et assumer sa propre famille. Vient ensuite Jo (pour Joséphine) qui est tout l'opposé de sa sœur ainée et qui pourrait être considérée comme le personnage principal de ce récit, s'il fallait en retirer une par rapport aux autres. Jo, considérée comme le cerveau de la famille, est construite sur le modèle du garçon manqué, elle est rebelle et se passionne pour l'écriture. La petite Beth est présentée comme la discrète et la sensible de la famille, trop timide pour aller à l'école. Passionnée de musique, elle est douce en toute circonstance ce qui la fait immédiatement appréciée de tous. La petite dernière Amy s'apparente plutôt comme la petite peste mais qui est plutôt vaniteuse, qui essaye de s'améliorer et qui ne comprend pas toujours ses ainées.

        En suivant le quotidien de cette famille, c'est même des petites histoires quasiment indépendantes que l'on retrouve à chaque chapitre. Et comme toute famille, peu riche à cette époque là, on va avoir des anecdotes, des thèmes et des leçons plus ou moins récurrentes. Entre les actes de bonté et de générosité, la découverte de voisins et d'amis, la maladie insufflant de l'inquiétude, les actions de bienveillance et d'entraide, et les chamaillerie entre sœurs, il n'y a pas énormément d'actions, mais il se passe toujours quelque chose qui fait en sorte que finalement on ne s'ennuie pas une seule seconde. Les quatre sœurs sont distrayantes et nous font bien souvent avoir le sourire aux lèvres. 

En bref:

        Ce classique de la littérature jeunesse retrace la vie simple d'une famille américaine, peu riche, durant la Guerre de Sécession. C'est au travers des quatre sœurs de la famille que ce quotidien sera retranscris par le biais des chapitres que l'on peut appréhender comme de véritables petites histoires. L'autrice a dépeint des portrait très différents pour chacune des sœurs, qui ont des caractéristiques physiques, psychiques et des aspirations distinctes mais dont l'alchimie et l'amour se reflète à chaque fois. Entre toutes les anecdotes courantes où on prône des leçons d'entraide, d'amour, de générosité et de bienveillance, il ne se pas finalement peu de choses avec peu d'actions. Les sœurs étant très distrayantes, on ne s'ennuie jamais et c'est avant tout une histoire contemplative qu'il faut prendre le temps de lire. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire