Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  

 

vendredi 29 juillet 2022

Héliotrope

 

TOME 1: LES VOLEURS DE MAGIE

 

Scénario: Joann Sfar

Illustrations: Benjamin Chaud

Nationalité des auteurs: Française

Editions Dupuis (3 juin 2022)

64 pages

ISBN-13:‎ 979-1034760381

Genre: Bande-dessinée

Lu le: 23 Juin 2022

Ma note: 15/20

 
 

Résumé/4ème de couverture:

Elle a le nom d'une couleur, un bleu spécial. Comme la note bleue du Blues. Un jour d'école comme les autres, notre héroïne nous invite dans son quotidien qui n'a pourtant rien de banal. Héritière d'une famille de cambrioleurs d'objets magiques, elle croque la vie à pleines dents, ne s'embarrasse pas forcément des bonnes manières et surtout, ne s'en laisse conter par personne, pas même son excentrique grand-mère ! Aventurière et casse-cou sur les bords, elle va découvrir à ses dépens que la curiosité est un vilain défaut lorsqu'un hasard des circonstances l'affuble d'une jolie couleur, bleu héliotrope...

Héliotrope s'adresse à la jeunesse au sens large mais ça ne l'empêche pas d'être parfois grave et lyrique comme du Baudelaire. Féroce comme Moriarty, intrépide comme Indiana Jones et aussi puissante que Sabrina l'apprentie-sorcière, elle franchit tous les obstacles avec fougue et passion.

Mon avis:

            J'ai commencé cette lecture en ne m'attendant à pas grand chose et en ayant l'esprit ouvert. Et il faut l'être avec cet humour très particulier! Mais j'ai passée un bon moment avec cette BD jeunesse très divertissante, avec plein de thématiques abordées et avec des personnages loufoques et attachants qui naviguent dans un univers fantastique. On retrouve ainsi Héliotrope, une jeune fille qui vit avec sa grand-mère et qui a un caractère très affirmé. Elle a un coeur d'artichaud, tombe très facilement et très intensément amoureuse et elle est prête à tout pour montrer à l'élue de son coeur ses sentiments, au point de la mettre à chaque fois dans des situations pas possibles mais drôles. C'est dans ces ennuis que l'on va retrouve de bonnes touches de fantastique, de loufoquerie et d'humour. L'action est toujours présente et l'on ne s'ennuie jamais. On retrouve des thématiques sous-jacentes et continuelles dans le récit comme l'homosexualité, l'expression de se sentiments, la famille, les passions... Mais à noter que certaines scènes sont assez "violentes", brutes ou dures. Rien n'est pas à prendre au premier degré dans ce récit et c'est comme cela que l'on peut y adhérer et passer un bon moment avec cette histoire qui oscille entre absurde, surréalisme et poilade.

jeudi 28 juillet 2022

Rendez-vous avec la mort (Agatha Christie)




Titre original: Appointment with Death

Nationalité de l’auteur: Anglaise

Editions Le Livre de Poche

281 pages

ISBN-10:‎ 2253039942

ISBN-13:‎ 978-2253039945

Genre: Policier

Lu le: 24 Juin 2022

Ma note: 16/20

 
 
 

Résumé/4ème de couverture:

À Jérusalem, l'arrivée de la famille Boynton à l'hôtel est un important sujet de discussion. En effet, toute la famille agit au doigt et à l'œil de la vieille et terrible Mrs Boynton, qui prend un malin plaisir à faire souffrir son monde. De son côté, Hercule Poirot entend de sa suite dans la chambre d'à côté, la voix de Raymond Boynton : « Tu vois bien qu'il faut la tuer, non ? ». Ce drame se déroule lors d'une excursion à Pétra. Le corps de Mrs Boynton y est découvert, tel un horrible bouddha. Pas de trace d'une morte violente, hormis la marque d'une seringue sur son poignet…

Mon avis:

            "Rendez-vous avec la mort" c'est un peu le rendez-vous de "Dix petits nègres" et de "Mort sur le Nil". En effet, pour la première référence, on va retrouver une sorte de huis-clos avec des personnages appartenant tous plus ou moins à la même famille et pour la seconde, on va retrouver cette ambiance de voyage lointain dans des contrées chaudes et désertiques, Petra étant ici la destination de cette histoire. Et l'on va immédiatement avoir l'impression de ce huis-clos, puisque c'est au milieu de nul part que le meurtre sera commis et que le coupable est forcément parmi le groupe de voyageur, dont la majorité appartiennent à la famille Boynton. Et cela tombe plutôt bien, car c'est la matriarche, totalement acariâtre, méchante et sadique qui est retrouvée morte. Et lorsque l'on découvre sa personnalité au début, il ne fait aucun doute que c'est elle qui sera au centre de la résolution de l'énigme et au vue de son caractère, il ne fait également nul doute que c'est un assassinant et non une mort naturelle.

            Heureusement, Hercule Poirot fait parti du voyage et va mettre ses petites cellules grises au travail même s'il n'était pas présent au moment du crime. C'est par le biais de l'emploi du temp de chacun et des interrogatoires que toute la logique va se mettre en place. On sent clairement que pour résoudre cette affaire, ce n'est qu'une question de logique dans le timing des activités de chacun. Il faut peut-être s'arrêter, noter et réfléchir pour essayer de trouver le coupable en même temps de Poirot, mais force est de constater que cela s'avère trop ardu et c'est ainsi que l'identité du coupable dévoilé nous étonne. 

mercredi 27 juillet 2022

Les fées, le roi-dragon et moi (en chat)



Titre original: Fukushuu wo Chikatta Shironeko wa Ryuuou no Hiza no Ue de Damin wo Musaboru, book 1

Scénario et illustrations: Aki et Kureha
Nationalité des auteurs: Japonaise

Editions Nobi Nobi ! (25 août 2021)

176 pages

ISBN-10:‎ ‎ 2373494256

ISBN-13: ‎ 978-2373494259

Genre: Manga

Lu le: 22 Juin 2022

Ma note: 15/20

 

 

Résumé/4ème de couverture:

Ruri Morikawa, 19 ans, s'est retrouvée empêtrée dans une situation chaotique lorsque son amie d'enfance égoïste l'a faite atterrir dans un autre monde ! Comme si ce n'était pas assez, voilà qu'elle se retrouve abandonnée dans une forêt emplie de dangers. Suite à une tournure inattendue d'événements, elle obtient un bracelet magique qui lui permet de se transformer en chat blanc. Maintenant qu'elle est arrivée au Pays du Roi Dragon, elle doit cacher le fait qu'elle est humaine, ce qui signifie, pour le moment, de passer ses journées comme un petit chat blanc... Mais comment pourra-t-elle avoir sa vengeance bien méritée contre ceux qui lui ont fait du tort tout en étant coincée sous la forme d'un adorable petit chat ?!

Mon avis:

            Si on me propose des fées et des chats dans un même manga, c'est suffisant pour me convaincre et j'ai acheté ce livre sans savoir quelle en serait l'histoire. Et force est de constater que quelques temps après l'avoir lu, je n'en ai plus beaucoup de souvenirs... Si j'ai passé un bon moment de lecture sur le moment, il est vrai que je n'ai pas été entièrement emballée à la lecture, ceci expliquant peut-être cela...

            Le récit repose sur un principe de base: l'héroïne est brutalement propulsée dans un monde parallèle. Mais ici, les auteurs s'inspirent d'un mélange de merveilleux pour le côté contes de fées et de fantasy avec les dragons et la magie. Si cette mixité change, elle ne m'a pas convaincue et m'a plutôt perdue. De plus, j'ai eu du mal à bien comprendre le scénario et les enjeux avec notre jeune héroïne, son amie d'enfance qui la parasite, l'inversion des rôles suivant le monde. La découverte de ses nouveaux pouvoirs magiques dans la forêt enchantée, le lien avec les éléments est plutôt mignon à suivre, comme toute l'histoire de façon générale car on reste dans cette ambiance de mignonitude à destination d'un jeune public. Le tout navigue dans beaucoup d'humour puisque Rui va aller de gaffes en quiproquos, de jalousies en malchances. Etant peut-être axé trop jeunesse, je n'ai pas plus adhérée que cela à cet univers héroïc-fantasy.

mardi 26 juillet 2022

Il était deux fois (Franck Thilliez)




Nationalité de l’auteur: Française

Editions Pocket (6 mai 2021)

617 pages

ISBN-10:‎ 2266316028

ISBN-13:‎ 978-2266316026

Genre: Thriller

Lu le: 20 Juin 2022

Ma note: 17/20

 
 
 

Résumé/4ème de couverture:

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au coeur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu'effrénée. Jusqu'à ce jour où ses pas le mènent à l'hôtel de la Falaise... Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s'endormir avant d'être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre... Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d'autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu'on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu...

Mon avis:

        Après avoir lu et reçu une claque magistrale avec "Le manuscrit inachevé", j'étais impatiente de retrouver toutes les énigmes concoctées par Franck Thilliez avec cette suite directe qui se révèle être d'une hauteur tout aussi magistrale. L'intrigue est une nouvelle fois si bien menée que l'on se laisse facilement prendre au jeu, ou plutôt au piège de cette histoire terriblement glaçante et horrible. A la façon d'un joli casse-tête, l'auteur réussit pourtant à édifier une intrigue complexe mais qui ne laisse pas le lecteur sur le carreau: toutes les pièces du puzzle sont merveilleusement bien construites et distillées pour que l'on réussisse une nouvelle fois à trouver une énigme à la fin du roman. Encore un chef d'oeuvre où l'on crie au génie de l'auteur.

Points de vue/Critiques:

             Ce roman est clairement la suite directe du "Manuscrit inachevé" qu'il faut avoir absolument au préalable. Et si on n'a pas réussi à décrypter l'énigme laissé par Franck Thilliez dans le premier tome, celle-ci est clairement dévoilée dans le récit du ce deuxième tome, ainsi que dans les notes de l'auteur en fin d'ouvrage. Donc il n'y a plus aucune raison pour que l'on n'ai pas réussi à trouver le truc du Manuscrit inachevé. 

                En commençant le récit, on ne retrouve pas de lien avec "Le manuscrit inachevé". On plonge comme à son habitude, dans une histoire haletante et dans une enquête bien sombre qui nous plonge au coeur de la noirceur humaine. Atrocités, tortures, on plonge dans un univers qui sent la mort et la douleur. Les personnages sont évidemment bien torturés, ils cachent pas mal de secrets et l'on assiste à des scènes bien glauques avec des péripéties qui se succèdent. L'auteur distribue ainsi au fur et à mesure ses cartes mais il ne perd jamais de vue son objectif: ne pas perdre le lecteur et le surprendre. Car il y a toujours cette forme de dualité, entre ce que ressent le lecteur et ce que prévoit l'auteur, sur plusieurs aspects. On a l'impression que l'histoire est tordue, mais tout est rectiligne, que tout est mélangé mais tout est en fait logique, et qu'il y a même des touches de fantastique alors que tout est rationnel. Avec une grande efficacité, c'est comme cela que les pièces du puzzle s'assemblent petit à petit et que le lien avec le premier tome émerge doucement. Je pense qu'on ne peut être qu'admiratif sur cette façon de faire, car l'intrigue du premier tome se trouve embellit par l'apport de ce second tome, qui a lui-même sa propre intrigue passionnante. 

            Lorsque l'on est pris dans cette histoire terriblement addictive et bigrement efficace qui ne cesse de nous surprendre au fil des pages tournées, quelle n'est pas la cerise sur le gâteau lorsque l'on se rend compte que l'auteur a en plus rajouter là aussi, une énigme que l'on doit décrypter. Cette fois-ci, l'énigme est clairement énoncée et il n'y a plus qu'à prendre un papier et un stylo... pour que l'on se retrouve totalement soufflé et sur les fesses. Une surprise finale magistrale qui inaugure un troisième et dernier tome!

un labyrinthe bourré de suspense et d’évènements aussi noirs que complexes. Je suis époustouflée par cette capacité à concocter une histoire aussi poussée.

En bref:

             Si "Le manuscrit inachevé" était déjà un ovni littéraire, une pépite qui élevait Franck Thilliez au rang de génie, "Il était deux fois" en remet une couche! Ce deuxième tome nous entraine dans une enquête bien sombre, au coeur de la noirceur humaine où atrocités et tortures diverses créent une ambiance qui sent la mort et la douleur. On est pris dans cette histoire terriblement addictive et bigrement efficace qui ne cesse de nous surprendre au fil des pages tournées. Et c'est un vrai labyrinthe bourré de suspense et de péripéties, avec des personnages torturés, que Franck Thilliez construit peu à peu. Il distribue ainsi au fur et à mesure ses cartes mais il ne perd jamais de vue son objectif: ne pas perdre le lecteur et le surprendre. Avec une grande efficacité, les pièces du puzzle s'assemblent petit à petit et l'on se retrouve une nouvelle fois époustoufflé par cette incroyable capacité à concocter une histoire aussi poussée et complexe mais terriblement bien maîtrisée. Et quand on découvre une nouvelle énigme à résoudre à la fin, on crie au génie. Une surprise finale magistrale qui inaugure un troisième et dernier tome!

lundi 25 juillet 2022

Si maman si (Collectif)



Nationalité des auteurs: Française

Editions Charleston (10 mai 2022)

Collection Poche

192 pages

ISBN-10:‎ 2368128387

ISBN-13:‎ 978-2368128381

Genre: Nouvelle

Lu le: 17 Juin 2022

Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

Mère cool, mère poule, mère inquiète, mère agitée, mère adoptive, mère absente, mère copine, mère blessante, mère imparfaite… Il y a autant de façons d’être mère que de mamans. De Cathy l’angoissée à Manuela la scandaleuse, de Mathilde la débordée à Bertille l’ambitieuse, en passant par les bouleversantes Sarah et Aurélie, toutes les mères – et les filles – de ce recueil ont un point commun : elles font de leur mieux ! Après avoir lancé en France la mode des comédies romantiques de Noël, les romancières de la TeamRomCom...

Mon avis:

            Cette année, la TeamRomCom s'est réunie à l'occasion de la fête des mères pour nous offrir un nouveau recueil de nouvelles afin de célébrer et rendre hommage aux mamans. Les cinq autrices ont chacune imaginé une maman différente. Elle peut être mère poule, mère angoissée, mère plus laxiste et bonne copine, mère présente ou absente ou encore mère adoptive. On aborde également le fait que ces mamans ont plusieurs casquettes sur la tête et qu'elles ne sont pas "seulement" maman. On retrouve ainsi tout un panel différent de maman, qui prend alors une définition large et c'est intéressant et assez surprenant de ne pas retrouver seulement la maman poule et aimante. De plus, les nouvelles ne m'ont pas paru courte et ne renvoie pas de sentiment de frustration. Avec presque 50 pages chacune, ces nouvelles s'apparentent plus à de courtes histoires qui ont un déroulé propre à chacune d'entre elles. 

        Ce recueil de nouvelles est donc une belle réussite dans sa forme mais aussi dans le fond, puisque c'est une belle déclaration d'amour aux mamans, une jolie reconnaissance où tout le monde pourra y retrouver quelque chose de familier et de personnel, que l'on soit soi-même maman ou non.

vendredi 22 juillet 2022

Méfiez-vous des anges (Olivier Bal)



Nationalité de l’auteur: Française

Editions XO (28 avril 2022)

464 pages

ISBN-10:‎ 2374483924

ISBN-13:‎ 978-2374483924

Genre: Thriller

Lu le: 15 Juin 2022

Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

« Vous voilà prévenus. Si vous pénétrez dans L’Enceinte, il sera déjà trop tard… »

Sur les collines de Californie se dresse L’Enceinte, une communauté spirituelle en apparence parfaite. Paul Green, ancien journaliste cabossé par la vie, est persuadé que la jeune femme qu’il recherche est enfermée entre ces murs.

Il s’infiltre dans L’Enceinte et découvre avec stupeur ses rites étranges, ses lieux interdits, son gourou mystérieux.

Au même moment, à Los Angeles, l’inspectrice Sarah Shelley est appelée en urgence. Le cadavre d’une jeune femme vient d’être découvert, entièrement tailladé. Impossible de l’identifier. Elle serait morte vidée de son sang.

Et si ce crime nous ramenait au cœur de L’Enceinte ?

Dans les bas-fonds de Los Angeles, Sarah Shelley et Paul Green vont emprunter un chemin de ténèbres. Et affronter l’une des organisations sectaires les plus redoutables des États-Unis

Mon avis:

            Si les deux précédents livres de Olivier Bal appartenant à la série de "Paul Green" m'avaient fait passer un bon moment mais qui n'étaient pas extraordinaire ni grandiose pour moi, ce troisième opus dans la série m'a beaucoup plus convaincue. J'ai trouvé "Méfiez-vous des anges" beaucoup plus sombre et haletant avec un récit beaucoup plus survolté, avec beaucoup d'actions et de rebondissements. L'ambiance est prenante et marquante et l'histoire a même su me surprendre. Au niveau des personnages, si Paul Green continue de progresser vers la déchéance, Sarah Shelley et le jeune Rafa m'ont paru très intéressants.

Points de vue/Critiques:

             Pour cette troisième histoire des aventures de Paul Green, on nous entraine à Los Angeles. Mais ce n'est pas vraiment un lieu paradisiaque que l'on va retrouver, car on va plonger au coeur de la thématique des communautés spirituelles et des sectes. Avec sa plume bien descriptive et assez cinématographique, on rentre très facilement dans cet univers que l'on imagine parfaitement. On se plonge ainsi avec facilité dans cette ambiance qui fournit en plus un fort pouvoir attractif, une emprise psychologique indéniable, qui nous rapproche encore plus des personnages. L'immersion est donc facile et elle est marquante!

                Cette faculté à pouvoir se plonger aisément dans le récit vient aussi de la construction du roman. En effet, il est écrit à la façon d'un roman chorale. Les chapitres s'alternent avec la propre voix des différents acteurs principaux de l'histoire. On retrouve ainsi Paul Green, qui continue d'être un anti-héros, qui a de nombreux défauts mais qui est tellement humain qu'il persévère dans ses investigations contre toute épreuve. Sarah Shelley est une jeune flic, assez renfermée sur elle-même qui fait son boulot conscientieusement mais qui évite les aspects humains comme pour se protéger. Et enfin, nous suivons le jeune Rafael Costa qui fait parti d'un gang mais que l'on prend très vite en affection tant on se rend compte qu'il n'a jamais eu d'autres choix ni aucune chance dans la vie, et que ses pensées sont totalement en contradiction avec ce que le destin lui a réservé jusque là. Outre ces deux derniers personnages que j'ai aimé suivre, notamment dans l'évolution de leur psychologie, les autres personnages secondaires ne sont pas en reste et sont tout aussi intéressants. L'auteur a réussi à bien développer tous ses protagonistes en leur donnant une épaisseur réelle. Ils sont tous aussi attachants et intéressants les uns que les autres, on s'inquiète et on aime les suivre, ce qui accentue ce sentiment d'emprise et d'immersion. 

              Chaque personnage que l'on suit constitue une pièce du puzzle. Car si de prime abord, leur histoire ne semble pas liée, les pièces du puzzle se mettent en place petit à petit et le lecteur a ainsi une vue d’ensemble des forces en présence. Et si l'enquête générale est très prenante, elle l'est d'autant plus qu'il est question d'emprise psychologique et de manipulation mentale. Ce système où l'emprise est le socle d'une anesthésie mentale sans violence apparente est parfaitement bien décrite, à telle point que le lecteur commence lui aussi à être manipulé et à douter. On se demande à un moment si nous avons le bon jugement et si les méchants le sont réellement. L'intrigue est donc parfaitement bien dosée en matière de psychologie, de crédibilité mais aussi dans le fond puisque l'on retrouve beaucoup d'actions et de rebondissements. Je n'ai pas été en reste sur ce point contrairement aux précédents opus sur Paul Green. Et l'auteur a en plus réussi à me surprendre, ce qui apporte la petite cerise sur le gâteau.

En bref:

         Plus noir et plus survolté que les deux précédents livres de la série de Paul Green, ce troisième tome m'a particulièrement convaincue. L'intrigue est vraiment haletante et prenante, avec beaucoup d'actions et de rebondissements. Et elle l'est d'autant plus avec l'ambiance puisqu'il est question d'emprise psychologique et de manipulation mentale. L'auteur arrive à nous faire plonger au coeur de la thématique des communautés spirituelles et des sectes, avec des descriptions immersives et cinématographiques et réussit même à faire douter le lecteur. Associés à des personnages secondaires qui ne sont pas en reste et qui ont une épaisseur réelle, le trio de personnages que l'on suit à la façon d'un roman chorale sont intéressants, attachants, on s'inquiète pour eux et cela accentue ce sentiment d'emprise et d'immersion. Les pièces du puzzle se mettent en place petit à petit et le lecteur a progressivement une vue d’ensemble des forces en présence. L'intrigue est donc parfaitement bien dosée en matière de psychologie, de crédibilité mais aussi dans le fond. Ce thriller a su en plus me surprendre, on est donc sur un bon page-turner.

mercredi 20 juillet 2022

Les sœurs Grémillet, tome 3 : le trésor de Lucille



Scénario: Giovanni Di Gregorio

Illustrations: Alessandro Barbucci

Nationalité des auteurs: Italienne

Editions Dupuis (11 Juin 2021)

72 pages

ISBN-13:‎ 979-1034753383

Genre: Bande-dessinée

Lu le: 12 Juin 2022

Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

        Leur maman a inscrit les sœurs Grémillet dans un camp de vacances sur les côtes de Normandie où Lucille, Sarah et Cassiopée découvrent l'océan Atlantique, les intempéries proverbiales, le traditionnel phare rustique, la nature magnifique et... une énorme baleine qui vient soudain s'échouer sur la plage ! Pour Lucille, cela ne fait pas de doute : l'animal est venu les alerter d'un grave danger ! Une inquiétude que ne partage pas la population locale, qui pense que Lucille a beaucoup d'imagination. À tel point qu'elle pourrait presque croire cette légende selon laquelle la femme ayant vécu dans le phare y aurait laissé un trésor... La benjamine des sœurs Grémillet parviendra-t-elle à faire entendre sa voix ?

Entre enquête et prise de conscience du réchauffement climatique, un album qui nous dit combien il est important d'écouter et de respecter la nature. Une conviction déjà brandie et partagée par de nombreux jeunes d'aujourd'hui !  

Mon avis:

        Parce que chaque tome de la série des soeurs Grémillet se concentre sur chacune des soeurs, de la plus grande à la plus petite, ce troisième tome s'intéresse à la benjamine de la fratrie, la jeune Lucille. Lucille est touchante car elle est rêveuse, elle vit dans son monde, en harmonie avec la nature et les animaux et est incomprise des hommes y compris de ses sœurs. Et dans ce tome, la voir confrontée au regard bête des humains qui n’acceptent pas la différence la rend encore plus touchante. Mais lors d'une colonie automnale dans un village au bord de mer, elle va réussir à entraîner ses sœurs dans un nouveau mystère au cours duquel elles vont trouver plus que ce qu'elles étaient venus chercher...

        L'enquête que va mener le trio de soeurs va les amener à prendre une leçon assez simple: celle de l'acceptation de l’autre en rappelant que le contact des humains est tout de même important. Cette nouvelle intrigue va tournée autour d'un secret de famille mais elle va aussi être l'occasion de donner aussi un petite leçon sur le respect des animaux. 


        Ce troisième opus est aussi doux que les précédents mais on constate encore une fois une tonalité légèrement différente, puisque chaque tome fait écho à la personnalité de la sœur mise en avant. Avec Lucille, il y a une sorte de mélancolie qui se dégage du tome, une certaine envie de se couper du reste du monde qui caractérise la jeune fille. On perd cependant un peu le côté fantastique et force est de constater qu'un petit sentiment de lassitude et de redondance commence à pointer son museau.