Mes derniers avis ROMANS:





Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  

 

lundi 10 juin 2024

La maison du péril (Agatha Christie)



Titre original : Peril at End house

Traduction: Robert Nobret

Nationalité de l’auteur: Anglaise

Éditions Le Livre de Poche (1er mai 2019)

224 pages

ISBN-13:2253937975

ISBN-13:‎ 978-2253937975

Genre: Policier

Lu le: 24 Avril 2024

Ma note: 16/20 



Résumé/4ème de couverture:


Un lourd tableau se décroche et tombe à la tête du lit... Un rocher dévale une falaise et s'écrase sur le sentier en contrebas... Les freins d'une voiture lâchent dans une descente... Des accidents malencontreux comme il en survient chaque jour. Ces peccadilles n'intéressent pas l'inégalable Hercule Poirot. A moins que la victime de tels désagréments ne soit toujours la même personne. Poirot n'aime pas les coïncidences de ce genre. Échapper trois fois à la mort, quelle chance inouïe ! Mais si un autre « accident» devait avoir une fin moins heureuse.

Mon avis:

        Dans cette histoire qui fait partie de la saga de Hercule Poirot, on retrouve le célèbre détective Belge, accompagné tout le long par son ami Hastings. Alors qu'il est sensé être en retraite, le fait de croiser une jeune femme qui échappe part trois fois à la mort, va convaincre Poirot d'agir afin de trouver le coupable. La petite originalité vient du fait que l'on ne cherche pas un véritable tueur mais une personne qui tente de tuer sans succès. Et un meurtrier en puissance ne laisse pas les mêmes traces et indices qu'un assassin qui a réussi son coup et qui réitère! 

    On est sur un récit assez simple au niveau des évènements, des péripéties et des personnages, qui ne sont, pour une fois, pas très nombreux. Avec tout ceci, j'ai pu très facilement me plonger dans cette histoire, que j'ai terminé rapidement. Avec cette certaine simplicité, il est possible de trouver le coupable, mais même en étant sure de l'avoir trouvé, je me suis tout de même fait avoir. La relation Poirot-Hastings est délectable à souhait qui jongle entre amitié et taquineries. On est donc clairement dans un bon petit policer sans prétention mais rudement efficace. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire