Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  

 

samedi 8 mai 2021

Perfect World


PERFECT WORLD, TOME 1

Titre original: Perfect World, book 1
TraductionChiharu Chûjo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (13 Octobre 2016)
167 pages
ISBN-10: 2369741481
ISBN-13: 978-2369741480
Genre: Manga
Lu le: 7 Avril 2018
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

            Tsugumi Kawana est une jeune femme de 26 ans qui travaille dans une boîte de design d’intérieur. Lors d’une soirée d’un client tenant une boîte d’architecte, elle va tomber nez à nez avec son premier amour et confident quand elle était au lycée : Ayukawa. La jeune fille semble très vite retomber sous son charme. Mais lorsque ce dernier décide de partir, elle va alors se rendre compte que quelque chose a changé. En effet, Ayukawa est en fauteuil roulant à présent.



PERFECT WORLD, TOME 2

Titre original: Perfect World, book 2
Traduction: Chiharu Chûjo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (8 Décembre 2016)
167 pages
ISBN-10: 236974149X
ISBN-13: 978-2369741497
Genre: Manga
Lu le: 7 Avril 2018
Ma note: 16/20


Résumé/4ème de couverture:

Tsugumi et Ayukawa ont décidé de se mettre en couple ! Mais les deux jeunes adultes, devant mener de front vie professionnelle et vie privée, ne se doutent pas encore des obstacles qui vont se dresser devant eux. À commencer par leurs proches, qui n'acceptent pas tous la situation… Leur amour naissant pourra-t-il survivre à toutes ses épreuves ?

Mon avis:

Les histoires qui mettent en scène des handicaps quelqu’ils soient sont plutôt assez rares et il est vrai que cela n’est pas toujours évident. Les Japonais traitent régulièrement de sujets difficiles, encore plus de nos jours, et ils le font généralement bien. Dans le scénario de « Perfect World » il est question de handicap physique et plus particulièrement de paraplégie, auquel se mêle une histoire d’amour. Et qu’il soit question du handicap propre ou de l’histoire d’amour entre Tsugumi et Ayukawa, tout est bien dirigé vers la tendresse et l’émotion, le tout savamment dosé, sans tomber dans le trop ou le pas assez. 
L’auteure décrit avec précision comment Ayukawa vit son handicap au quotidien, ce qui en a résulté comme décision personnelle et ce que cela engendre pour les autres qui l’entoure. On découvre ainsi un jeune homme calme, posé mais avec un mental impressionnant. De l’autre côté, les ressentis de Tsugumi en voyant son amour de lycée sur une chaise roulante sont aussi très bien décrits, et peut-être même plus approfondis. Ainsi, l’un et l’autre se rapprochant avec leurs sentiments retrouvés, il est très intéressant d’observer l’évolution des deux personnages en rapport avec cette situation.
Lorsque chacun assume et ose ses sentiments, le couple se forme mais très vite il va falloir apprendre à gérer le handicap au quotidien lorsque l’on est deux. Pour Ayukawa, il a eu des années pour s’adapter à sa condition et se mettre en couple avec Tsugumi qui est ignorante de son mode de vie et qui doit apprendre et faire face à beaucoup de choses, peut s’avérer délicat pour chacun d’entre eux.

Concernant les dessins, on se trouve sur quelque chose d’assez simples, peu de traits et de détails sont présents. Même si cela peut s’avérer décevant au premier abord, cette simplicité de crayonnage permet peut-être de mieux faire ressortir les situations et les émotions, sans alourdir l’ambiance et le ton. 

En bref:

            Une très jolie entame de saga dans laquelle on parle principalement de handicap physique qui est présent au moment où les deux personnages principaux se rencontrent et voient leurs sentiments amoureux prendre naissance, et qui est abordé dans la gestion au quotidien dans un couple amoureux. Les dessins sont faits de traits simples mais cette absence de détails permet de mettre l’accent sur les émotions des personnages qui sont plutôt bien véhiculées. 





PERFECT WORLD, TOME 3

Titre original : Perfect World, book 3
Traduction: Chiharu Chujo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (9 Février 2017)
Collection L
164 pages
ISBN-10: 2369741880
ISBN-13: 978-2369741886
Genre: Manga
Lu le: 15 Mai 2018
Ma note: 15/20


Résumé/4ème de couverture:

Depuis l'accident arrivé à Kawana, un drôle de malaise s'est installé chez Itsuki. Le jeune homme handicapé commence en effet à se demander si, à cause de son état, il ne risque pas d'être un fardeau pour la femme qu'il aime. Et comme si ses doutes intérieurs ne suffisaient pas, de nombreuses pressions extérieures mettent en danger sa naissante relation de couple…



PERFECT WORLD, TOME 4


Titre original : Perfect World, book 4
Traduction: Chiharu Chujo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (13 Avril 2017)
Collection L
164 pages
ISBN-10: 236974197X
ISBN-13: 978-2369741978
Genre: Manga
Lu le: 18 Mai 2018
Ma note: 15/20


Résumé/4ème de couverture:

Ayukawa a fait son choix et il semble irrévocable. Tsugumi a encore du mal à le croire, et pourtant… Kore-éda, resté dans l’ombre jusque-là, pourrait bien en profiter pour passer à l’action. Pour ne rien arranger, la jeune femme va également apprendre une autre nouvelle qui va profondément la bouleverser. Son quotidien bascule et… Le temps qu’Ayukawa réalise son erreur, ne sera-t-il pas trop tard ?

Mon avis:

            Avec ces deux nouveaux tomes, la série plonge malheureusement un peu dans les clichés et dans le pathos. En effet, on se concentre bien sûr toujours sur la relation amoureuse entre Tsugumi et Ayukawa mais celle-ci tombe dans le déjà vu et revu du « je t’aime moins non plus », « je t’aime trop donc il faut qu’on se sépare » etc… C’est un peu long, sans fin et ça tient sur deux tomes. 
De plus, l’handicap de Ayukawa est vu et commenté par des personnages secondaires très caricaturaux, méchants et acerbes. Avec ces personnages, notamment le père de Tsugumi ou encore l’assistance de Ayukawa, on tombe dans le malsain et la méchanceté. Le fait de partir sur cette voie est assez étonnante et décevante puisque le début de la saga était prometteur et surtout il nous faisait penser que l’auteur allait partir sur quelque chose d’innovant, une histoire d’amour porteuse d’espoir avec cet handicap au milieu du couple. 
Heureusement que le personnage de Maika est assez récurrent et qu’on la retrouve régulièrement car elle apporte une touche d'optimiste et de bonne humeur et de fraîcheur par sa présence.

Face à cette méchanceté des personnes entourant le couple, on comprend parfaitement Tsugumi qui se retrouve totalement perdue entre son fiancé qui ne veut plus d’elles son papa malade désapprouvant cette relation, son travail qui ne lui apporte plus grand intérêt et cet ancien camarade de classe qui lui déclare sa flamme! Tiraillée entre son coeur et sa raison, tout se chamboule dans la vie de Tsugumi et dans sa tête, et cela a fait en sorte, que je me suis beaucoup plus attendrie pour elle.

En bref:


            Après un début très prometteur, porteur d’espoir, et sur le fait d’avoir peut-être dans le futur une histoire d’amour originale avec justement une vision différente sur la handicap, ces deux nouveaux tomes annulent tous ces espoirs. En effet, l’histoire entre Tsugumi et Ayukawa semble avancé peu et tourner en rond, puisqu’on a l’impression de tombé dans les clichés: celui du handicap comme frein à toute relation, celui de la vision très négative de l’entourage et celui du triangle amoureux qui se profile… A voir avec la fin de la série, mais les surprises et l’engouement initial s’éloignent peu à peu.



PERFECT WORLD, TOME 5

Titre original : Perfect World, book 05
Traduction: Chiharu Chujo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (24 Août 2017)
Collection L
192 pages
ISBN-10: 2369742283
ISBN-13: 978-2369742289
Genre: Manga
Lu le: 28 Juillet 2019
Ma note: 16/20


Résumé 4ème de couverture:

Kawana est retournée à Matsumoto, renonçant autant à son amour qu'à sa carrière. Avec la distance qui la sépare désormais d'Ayukawa, leur rupture semble plus que jamais irrémédiable. Chacun, de son côté, commence alors une nouvelle vie. Mais le destin pourrait bien les amener à se croiser à nouveau...

Mon avis:


            Après une petite pause dans cette série, où il me semblait que l’on s’orientait vers quelque chose de classique et cliché (un amour impossible), je la reprends tout de même avec l’envie de savoir comment cela va évoluer, car il est vrai que le thème abordé dans « perfect world » est hors du commun et plutôt bien traité. Pour ce tome 5, j’ai aimé le fait que l’on ne parle plus du couple Kawana/Ayukawa mais plutôt d’eux de façon individuelle (même si l’on suit plus Kawana). Le fait de rencontrer un autre couple qui est le reflet de ce qu’elle a vécu auparavant avec Ayukawa va lui permettre de prendre du recul et de se poser les bonnes questions. Mais cela va aussi avoir un effet sur le couple en question : Kawana  va créer involontairement un vrai remue-ménage ! Et dans cette vision de couple valide/handicapé, j’ai beaucoup aimé le fait d’aborder un sujet matériel mais qui a tout de même son importance dans la vie quotidienne : celle de la maison et de ses aménagements. Les questions qui en découlent et sur l’avenir, que se soit pour la personne handicapée ou pour la personne valide, soulèvent des interrogations très pertinentes et apportent une réelle réflexion.


PERFECT WORLD, TOME 6

Titre original : Perfect World, book 06
Traduction: Chiharu Chujo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (8 Février 2018)
Collection L
192 pages
ISBN-10: 2369742860
ISBN-13: 978-2369742869
Genre: Manga
Lu le: 1er Août 2019
Ma note: 15/20

Résumé/4ème de couverture :

Kawana refuse d'accepter le choix d'Ayukawa : il lui paraît inconcevable qu'il ne soit pas l'architecte en charge de la réalisation de la maison de Keigo et Kaede. Faisant une croix sur sa résolution de ne plus le revoir, elle part pour Tokyo pour tenter de le convaincre de changer d'opinion. Comment se passeront leurs retrouvailles ?

Mon avis:


            Ce sixième tome est dans la continuité du tome précédent, puisque au travers du couple formé par Kaede et Keigo, Tsugumi et Ayukawa se retrouvent dans une situation où ils vont être obligés de se voir et même de collaborer ensemble sur le plan professionnel. Leur relation oscille donc entre l’amitié, les retrouvailles et la nostalgie et les regrets. En effet, chacun d’entre eux semble avoir tourné la page sur leur relation puisqu’ils partagent de nouveau leur vie avec quelqu’un d’autre. Mais est-ce une façade ou ont-ils réellement des sentiments. C’est le fait de se retrouver et de passer des moments ensemble que ces questions vont venir troubler leur quotidien et leurs retrouvailles. Il y a un sentiment constant de tristesse dans ce tome, mais il est aussi intéressant de constater que les caractères de Tsugumi et Ayukawa changent, notamment pour Tsugumi qui a beaucoup évolué et qui n’est plus une petite chose fragile à protéger.


PERFECT WORLD, TOME 7

Titre original: Perfect World, book 07
Traduction: Chujo Chiharu
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (5 Juillet 2018)
Collection L
192 pages
ISBN-10: 2369742968
ISBN-13: 978-2369742968
Genre: Manga
Lu le: 6 Avril 2020
Ma note: 15/20


Résumé/4ème de couverture :

Avec le séisme qui a frappé la région de Matsumoto, Kawane ne peut s'empêcher de s'inquiéter pour Ayukawa. Contre l'avis de ses parents, et malgré la précarité de la situation, la jeune femme décide de partir à la rencontre de son ami. Mais avec la ville sinistrée, les communications et voies en piteux état, elle n'arrive pas à joindre l'architecte... La catastrophe aura-t-elle eu des conséquences irréversibles sur la vie de ce dernier ?


PERFECT WORLD, TOME 8 

Titre original: Perfect World, book 08
Traduction: Chujo Chiharu
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata ( 13 Décembre 2018)
Collection L
192 pages
ISBN-10: 236974331X
ISBN-13: 978-2369743316
Genre: Manga
Lu le: 7 Avril 2020
Ma note: 15/20


Résumé/4ème de couverture :
Kawana a le cœur rempli de regrets et elle est enfin prête à l’admettre. Chamboulée par cette prise de conscience, elle se rend chez Ayukawa, en laissant Koré-éda en plan. L’heure des retrouvailles semble avoir sonné, mais les décisions les plus importantes ne sont-elles pas les plus douloureuses ? Certains pourraient souffrir des choix de la jeune femme…

Mon avis:

            Rie Aruga continue de jouer sur le drame et sur les conditions difficile des handicapés en introduisant une catastrophe naturelle dans son histoire. Elle montre comment un évènement de ce genre peut toucher de manière totalement différente une personne en fauteuil roulant, ne serait-ce pour des « petits détails » que toute personne ne penserait pas de prime abord. Très rapidement, en quelques cases, elle nous montre comment la vie au quotidien avec les maisons, sont construites pour les personnes valides.


            Côté romance, on retrouve les deux personnages, Kawana et Ayukawa, que je trouve de plus en plus différent l’un de l’autre. En effet, alors que Ayukawa est touchant, plus réfléchi et modéré dans ses émotions et logique dans ses idées, Kawana, elle, ne fait rien en subtilité. Au contraire, elle est plutôt dans l’exagération et la démonstration. Elle veut se donner des airs de femmes fortes mais cette fausse assurance ne fait que cacher sa fragilité. Mais le séisme va leur faire, non pas ouvrir les yeux parce que chacun le savait au fond de lui mais ne voulait pas l’exprimer, mais assumer leurs sentiments l’un envers l’autre. Cette nouvelle relation va évidemment mettre à l’écart Nagasawa, la phytothérapeute et Koré-éda qui sont très touchants. En effet, ils sont dévoués et débordent de sentiments pour nos protagonistes, mais ils ne sont pas à double sens. Et leur grande humanité est encore prouvée par le fait qu’ils vont tout simplement accepté la situation et laisser s’en aller Kawana et Ayukawa.


PERFECT WORLD, TOME 9

Titre original : Perfect World, book 09
Traduction: Chiharu Chujo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (4 Juillet 2019)
Collection L
192 pages
ISBN-10: 2369747390
ISBN-13: 978-2369747390
Genre: Manga
Lu le: 12 Août 2020
Ma note: 16/20

Résumé/4ème de couverture :

Kawana et Itsuki sont sûrs de leur choix et rien ne pourra plus les séparer. Pourtant, une ombre demeure au tableau : malgré son état de santé, le père de la jeune femme refuse toujours leur relation. Réalisant la souffrance que cela créé chez sa compagne, l'architecte va à sa rencontre. D'un autre côté, il est temps pour Koré-Eda et Nagasawa de tourner la page.

Mon avis:

            J’ai passé un très bon moment avec ce neuvième tome qui m’a totalement convaincue. En effet, les actions s’enchaînent et si cela peut sembler gênant pour certains, moi cela m’a au contraire bien plu. D’autant plus que je crois que c’est un des premiers tomes où les deux protagonistes sont vraiment ensembles, sans interrogations, sans ruptures, sans « fuis-moi je te suis » qui sont un peu énervants à la longue. 

Avec tout ce qui se passe dans ce tome, tout est bien équilibré entre coups durs (avec la maladie du père de Kawana et ses mots tranchants face à Itsuki) et bonheurs (avec la relation père fille et le mariage). 


PERFECT WORLD, TOME 10

Titre original : Perfect World, book 10
Traduction: Chiharu Chujo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (30 Janvier 2020)
Collection L
192 pages
ISBN-10: 2369747978
ISBN-13: 978-2369747970
Genre: Manga
Lu le: 1er Décembre 2020
Ma note: 16/20


Résumé/4ème de couverture:

Notre couple s'est aussi construit grâce aux éprouves que nous avons traversées ensemble. Tsugumi et Itsuki sont désormais officiellement unis par les liens du mariage ! Le quotidien reprend son cours pour les deux adultes, qui ont réussi à faire accepter leur couple par leur entourage et à trouver leur équilibre. Mais tandis que, inévitablement, le père de Tsugumi finit par décéder, une question se fait alors pressante : n'est-il pas temps, pour les deux amoureux, de réfléchir à élargir leur famille nouvellement formée.

Mon avis:

        Maintenant que notre couple d’amoureux est bien établi, ce dixième tome nous entraine dans la suite logique de la vie d’un couple. Si certains aspects sont assez intéressants dans l’ensemble de cette histoire, cette dernière possède aussi certains éléments qui nous laisse presque froid voire qui nous agace. Un tome en demi-teinte donc. 

        Après la toute nouvelle mise en place de leur couple d’amoureux, on a déjà assisté à un mariage quasi immédiat entre Tsugumi et Itsuki. A une installation commune passée très rapidement, s’est ensuivit la question de la parentalité… Cette succession de passages présentés comme étapes logiques d’un couple (mariage, installation, bébé) sans se détourner de ce chemin gravé dans la pierre est assez agaçante. Sans compter la réaction des personnages tout aussi classique et prévisible. On notera au passage que la question de l’adoption n’a jamais effleuré nos protagonistes jusqu’à ce qu’ils soient mis au pied du mur, ce que je trouve assez effarant et surprenant! Un brin de modernité en 2020 ne sera pas malvenu, car en plus d’un manque de créativité et d’innovation, tout reste très prévisible pour le lecteur qui présente alors moins d’intérêt.

       Mais pour se faire l’avocat du diable, force est de constater qu’il est tout de même intéressant d’aborder cet instant de vie et cette volonté primaire et universelle du point de vue du handicap. Quoique si ce point de vue est appréhendé pour l’étape de la conception, l’histoire évince ensuite Itsuki pour se focaliser sur Tsugumi…

PERFECT WORLD, TOME 11


Titre original : Perfect World, book 11
Traduction: Chiharu Chujo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (10 décembre 2020)
Collection L
192 pages

ISBN-10: 2369748834

ISBN-13: 978-2369748830

Genre: Manga
Lu le: 24 Avril 2021
Ma note: 17/20


Résumé/4ème de couverture:

Tsugumi a 26 ans et travaille au sein d'une entreprise de design d'intérieur. Un soir, lors d'une soirée de travail, quelle est sa surprise de retrouver autour de la table Hayukawa, son amour de lycée ! Mais depuis la fin de leurs études, le jeune homme, impliqué dans un accident, est en fauteuil roulant. Certaine que jamais elle n'aura la force (et l'envie) de fréquenter un homme "au corps amoindri", la jeune femme va pourtant sentir quelque chose bouger en elle…


Mon avis:

        Après les vicissitudes de la mise en place à long terme d'un couple, la question du mariage et la volonté de tomber enceinte, le couple formé par Tsugumi et Itsuki aborde la question de l'adoption dans cet avant-dernier tome. La thème bien creusé de l'aide médicalisé à la procréation avait déjà été intéressant, surtout en incluant la notion de handicap, mais avec ce tome 11 ont continu la logique initiée. On va donc aborder le thème de l'adoption qui avait été d'ailleurs effleuré dans le tome précédent. J'ai donc beaucoup aimé retrouver ce sujet au cœur de ce récit, voir les interrogations et les hésitations légitimes de Tsugumi en terme de femme et de future maman. Du point de vue de Itsuki et de son handicap a appréhender dans le processus d'adoption, c'était également très intéressant à suivre, mais plutôt du point de vue informatif. En effet, la législation et les modalités particulières appliquées au Japon font que l'on a parfois l'impression de lire une sorte de documentaire. mais savoir quelles sont les conditions pour devenir parents, la question du congés de parentalité, les obligations auxquels ils s'engagent et la procédure sont autant d'informations données et que l'on suit qui m'a personnellement plu. 

Autour du livre:

  • Livres empruntés à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire