Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  

 

jeudi 20 octobre 2022

Frangines (Adèle Bréau)





Nationalité de l’auteur: Française

Editions Le Livre de Poche (5 mai 2021)

numéro 36120

332 pages

ISBN-10:‎ 2253078611

ISBN-13:‎ 978-2253078616

Genre: Contemporain

Lu le: 13 Septembre 2022

Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Mathilde, Violette et Louise sont sœurs. Depuis l’enfance, elles vivent leurs plus belles heures à La Garrigue, une bâtisse que leurs parents ont achetée autrefois à Saint-Rémy-de-Provence.

Tout les oppose et pourtant rien ne peut séparer Mathilde, éblouissante et dominatrice, Violette, qui a grandi dans l’ombre de son aînée, et Louise, la benjamine, née des années plus tard.

Cet été, les frangines se réunissent dans la demeure familiale pour la première fois depuis le drame de l’année précédente.

Entre petites exaspérations et révélations inattendues, ces retrouvailles vont bouleverser à jamais leur vie. Car les murs de La Garrigue, gardiens des secrets de trois générations, ne les protégeront peut-être plus.  

Mon avis:

        Je ne connaissais pas encore l'autrice même si "frangines" ainsi que d'autres titres me faisaient de l'œil depuis un moment. C'est grâce à un cadeau que j'ai enfin pu découvrir Adèle Bréau et ce fut une très chouette découverte, sûrement pas le dernier livre de l'autrice que je lis. J'ai beaucoup aimé sa plume, peut-être scolaire, mais rudement efficace et fluide. Concernant l'histoire, même en n'ayant pas de sœurs ni de frères, je me suis imaginée sans mal cette famille et cette sororité abordée d'une tendre et jolie manière. Un petit bémol sur les sujets plus graves qui arrivent un peu trop tardivement et qui ne sont pas véritablement creusés, mais cela n'entache en rien à cette agréable lecture.

Points de vue/Critiques:

        Même sans avoir de sœurs, j'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a fait comprendre et voir à quoi pouvait ressembler une fratrie tant il est facile de se plonger au cœur de cette famille.  Et cette histoire va au-delà de la sororité puisque ce sont les trois sœurs, leur mère mais aussi la fille d'une des sœurs qui seront tour à tour les narratrices. C'est ainsi évident que chacun pourra s'attacher et se reconnaître plus dans l'une de ces femmes. Mathilde l'ainée, est l'archétype de la perfection, elle a un mari, elle gère beaucoup de chose et elle dégage beaucoup de confiance. Violette la cadette, est assez touchante car elle se retrouve coincée entre ses deux sœurs aux caractères bien tranchés et a donc tendance à la discrétion et à l'effacement. Elle reste dans l'ombre, presque seule face à ses démons. Enfin, Louise la petite dernière est pleine d'entrain, d'énergie, de liberté et s'affirme sans concession. C'est ainsi que l'on va suivre les moments qui tissent la relation entre ces sœurs, qui semblent si différentes sur le papier mais qui ont ce point commun de se battre pour l'amour et l'attention de leur mère et de s'aimer quand même contre vents et marrées même si elles ne savent pas comment se le dire ou se le montrer. 

        Le début du roman nous fait naviguer dans cette famille que l'on a aucun mal à imaginer et à suivre, comme si l'on en faisait partie. La vie quotidienne, les soucis de chacun, les secrets et les petites trahisons, le passé qui resurgit, les déceptions, les erreurs de jeunesse vont rythmer leur vie de famille entre les questions concernant le couple, la parentalité, l'accomplissement de soi et la nostalgie. L'histoire se savoure ainsi jusqu'à ce que surgisse une petite révélation que je n'avais pas vu venir et qui a été une agréable surprise, car l'autrice n'a pas choisi de prendre le chemin, facile, qui était attendu. A partir de ce moment, on trouvera, ici ou là l'apparition de sujets plus grave. Néanmoins, ces aspects arrivent tardivement dans l'histoire et ne sont pas véritablement approfondis.

En bref:

         Dans "Frangines", Adèle Bréau rend un très bel hommage à la famille et plus particulièrement à la sororité, avec beaucoup de tendresse et de délicatesse. C'est au travers des femmes de la famille, et surtout avec les trois sœurs que va se savourer cette histoire au gré de leur vie quotidienne en tant de femme, mère, fille et sœurs. Les soucis de chacun, les secrets et les petites trahisons, le passé qui resurgit, les déceptions, les erreurs de jeunesse vont rythmer leur vie de famille entre les questions concernant le couple, la parentalité, l'accomplissement de soi et la nostalgie. Ces sœurs qui semblent si différentes vont nous montrer et s'apercevoir qu'elles s'aiment quand même contre vents et marrées. L'autrice nous fait naviguer dans cette famille que l'on a aucun mal à imaginer et à suivre, comme si l'on en faisait partie. Elle nous distille de petites révélations surprenantes plutôt en fin de roman mais qui arrivent un peu trop tardivement pour être pleinement approfondis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire